AccueilPartenairesFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez nous sur notre nouveau forum!
Nous espérons de tout coeur que ce nouveau forum, certe un peu éloigné de l'univers de Twilight, vous conviendra. ^^ En espérant vous y retrouver très vite.
L'Equipe d'Across ™️

 

Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esmée Cullen

avatar

I'm the heart of my family.

Féminin Nombre de messages : 319
» Mon âge : 26 ans à jamais. 106 ans réellement.
» Ma date de naissance : 13/08/1895


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mar 16 Mar 2010, 00:24

Je vous l'ai déjà dit. L'éternité se ressemble de jour en jour. Mais ne croyez pas que cela me dérange. Je ne me plains pas bien au contraire. Après une nuit plus que formidable passée avec mon mari, je me levai du lit. Forcément je n'avais pas dormi. Mais si cela m'était encore possible, j'aurai passé ma journée à dormir vu la nuit blanche que je venais de passer. Enfin maintenant toutes mes nuits étaient blanches. Soit... Je me dirigeai vers ma penderie et y dénichais les vêtements préférés de Carlisle. Il adorait me voir dans cette tenue. Je passai à la salle de bains et en ressortit 1h30 plus tard. J'avais décidé aujourd'hui de sortir en ville. Quelque chose que je ne faisais que très rarement, mais je désirais par-dessus tout faire la surprise à mon époux et allez le voir à l'hôpital. Et puis bon j'avais promis à Emmett que je parlerai à Carlisle à propos de l'équipe de football du lycée. En espérant qu'il ne soit pas trop débordé.

Je pris les clés de la voiture, fermai la maison et me dirigeai vers le garage. Une fois dans ce dernier, je me faufilai dans la voiture, démarrai et sortis. J'avais toujours dans un coin de mon cerveau le cadeau que je souhaitais faire à Bella et Edward. C'est-à-dire la maison que je venais de rénover. Je décidai donc de faire un saut dans des boutiques de décoration, histoire de m'occuper quelque peu et d'embellir leur futur maison. Je connaissais parfaitement les goûts de mon fils Edward et je commençais à bien connaître Bella, son humaine de petite amie.

Une fois mon bonheur déniché, je mis tout dans le coffre de ma voiture et filai vers l'hôpital de Forks. Vous savez, celui que les Quileutes ne fréquentaient plus depuis que mon mari y travaillait. Loups susceptibles... Je levai les yeux au ciel rien qu'à cette pensée.

Je me garai et rentrai dans le bâtiment, une fois sortie de mon véhicule. Immédiatement je sentis l'odeur du sang. Des frissons parcoururent tout mon corps. Encore heureux que je mettais nourrie hier soir. Malgré tout, ma bouche fut emplie de venin, que je ravalais instantanément. Je mettais toujours demandée et de nos jours encore, comment pouvais bien faire mon âme sœur pour travailler dans le milieu médical. Pour moi, c'était tout bonnement impossible. Mais ayant Carlisle comme preuve vivante, je ne pouvais nier la réalité des faits. Une fois calmée et sereine, l'odeur vampirique de mon mari fouetta mes narines avec force. Je souris amoureusement. J'aimais tellement cette odeur. Elle créait en moi un intense bonheur. La secrétaire me vit.

-Madame Cullen? Puis-je vous aider?
Sa voix me fit revenir à la réalité. Je lui souris.
-Bonjour. Oui j'aimerai savoir si le docteur Cullen était occupé.
-Un instant je vous pris, je vérifie s'il n'est pas en pleine opération.
Au bout d'une minute, l'humaine se trouvant face à moi releva la tête.
-Je suis désolée madame Cullen, mais il y a eu un accident de la route et votre époux s'en occupe avec le docteur Snow.
-Oh très bien. Puis-je attendre qu'il ai finit?
-C'est à vous de décider. Il vient tout juste de commencer.
-Ne vous inquiétez pas, la vie m'a dotée d'une grande patience. Merci bien en tous les cas.
Je lui souris aimablement.
-Tout le plaisir est pour moi madame Cullen.
Grand nombre des infirmières travaillant dans cet hôpital ne m'appréciait guère. Forcément, j'étais la femme du docteur Carlisle Cullen. Il ne fallait pas chercher plus loin.

J'allais m'asseoir dans la salle d'attente, lorsqu'un des médecins de l'hôpital passa devant moi. C'était une femme. Au teint très pâle pour une humaine. Elle me regardai. C'était la première fois que je la voyais, mais j'avais l'impression qu'elle me connaissait déjà pour sa part. Je la regardai intensément dans les yeux tout en lui souriant.
-Bonjour.
L'odeur de son sang n'était pas comme les autres humains dans cet hôpital. Il avait une odeur particulière. Elle devait avoir une maladie. Mais bon après tout je n'étais pas médecin et c'était bien la première fois que je sentais un sang humain de cette fragrance, donc je ne savais pas réellement. Au moins son sang n'était pas tentant. Je souris amusée. Son visage avait la même forme en cœur que le mien. Il exprimait joie et amour, tout comme moi. Ce que j'appréciais énormément. Mon sourire se fit encore plus chaleureux. Rare était les êtres humains avec qui je me sentais bien. Le seul humain que j'appréciais réellement était Isabella Swan. Et je ne pouvais dire pourquoi, mais cette femme qui me regardait m'inspirait confiance.


Dernière édition par Esmée Cullen le Sam 20 Mar 2010, 20:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katherine A. Desroses

avatar


Féminin Nombre de messages : 115
» Mon âge : 28 ans


MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mar 16 Mar 2010, 19:04

    Si il y avait bien une chose qui était galère avec moi c'était de me sortir du lit!! Pas que j'étais feignante, non loin de là. C'est juste que j'adorais être là dedans, cette sensation de chaleur, de cocon bien douillet. Mais bon il y avait le boulot aussi, oh Kath t'a des vies à sauver non mais!! C'est donc en grommelant que je sortie du lit, vexer de m'avoir motiver moi même.

    Sortant du lit, je me dirigea vers la salle de bain, les yeux à moitié fermer, comme si j'avais un radar qui me disait "Pour la salle de bain à droite". Une fois dans cette pièce, je me nettoya le visage, coiffa mes beaux cheveux (qui était noir d'ailleurs, je m'étais faite une coloration, car les perruques c'est bien, mais les stresses abîme mes cheveux) qui était un beau noir ébène. Ajout de mes lentilles vertes, n'empêche si cela était mes vraie couleurs je serais plutôt jolie non?? Où en étais-je?? Ah oui, ajout des sous-vêtement (une fois le pyjama enlever hein ^^), un jean noir, un chemiser pas mal moulant (pour ne pas dire plus que moulant -_-) a manches courte de couleur prune et hop!!

    Une fois au rez-de-chaussée je me fis mon chocolat avec mes tartines, j'en mangeais pas loin de 10 le matin et à 10h00 fallait que je remange un morceaux, car j'avais trop faim ( une vrai morfale!!) Un saut dans la voiture et direction, l'hôpital. La première chose où on eu besoin de moi en arrivant été une petite fille qui c'était casser la cheville en tombant de son vélo, alors une fois que la chemise fut enfilé ( qui flashait pas mal avec mes vêtements sombres) je partis m'occuper de cette petite.

    C'est en revenant, direction le tableau pour effacé le cas de la petite fille qu'une dame attira mon attention. Et discrète comme je suis je me stoppa bien devant elle, oué super discrète je vous le disais!! Je me souvenais d'elle, je l'avais vus en compagnie du Docteur Cullen, c'était sa femme il me semble non?? Enfin je l'avais surtout remarqué car de toutes les couleurs naturel qui existait le roux était celle qui s'approchait le plus de mon rouge. Et si mes oreilles était bien attentives aux rumeurs, quasiment toutes les filles de l'hôpital n'aprréciait guère Mme Cullen. Cette bande de jalouses, sa pense qu'aux beaux garçons. Bon c'est vrai qu'il était pas mal même plus que pas mal. Mais elle y était pour rien si les parent de Carlisle avaient fait du bon boulot (XD).


    -Bonjour.

    -Oh bonjour. désoler, c'est mal polie de ma part de fixer comme ça, mais votre visage m'est familier. Vous...vous êtes la femme du Docteur Cullen n'est ce pas?? Désoler je retient facilement les visages mais pour les identité j'ai encore du mal. Si vous le chercher je crois qu'il en intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Esmée Cullen

avatar

I'm the heart of my family.

Féminin Nombre de messages : 319
» Mon âge : 26 ans à jamais. 106 ans réellement.
» Ma date de naissance : 13/08/1895


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mar 16 Mar 2010, 20:30

-Désolé, c'est mal polie de ma part de fixer comme ça, mais votre visage m'est familier. Vous...vous êtes la femme du Docteur Cullen n'est-ce-pas?
Je lui souris chaleureusement.
-Ne vous inquiétez pas, je ne l'ai pas mal pris. Oui je suis bien Esmée Cullen.
Elle m'avait surement aperçue en compagnie de Carlisle ou bien elle avait peut-être entendue parlé de moi vu que notre famille était le sujet de tous les ragots se racontant à Forks et aux alentours. Et puis les infirmières devaient certainement discuter de moi entre elles, même si je le savais parfaitement bien, ce n'était pas en bien. Car moi je ne l'avais jamais vu, sinon je ne l'aurais pas oubliée. Un vampire n'oublie pas aussi facilement. Surtout les odeurs l'entourant et celle de cette humaine était inhabituelle.
-Je m'excuse aussi mais si je vous ai déjà aperçue je ne m'en souviens pas.

-Si vous le cherchez je crois qu'il est en intervention.
-Oui merci la standardiste m'en a déjà informée.
Nous nous retournâmes toutes les deux vers la petite femme assise derrière son bureau. Elle nous observait, notamment moi, se demandant pourquoi cette femme discutait avec une personne telle que moi. Lorsqu'elle nous aperçut, elle se reconcentra sur ses dossiers, chose qu'elle imitait très mal aux yeux d'un vampire. Elle essayait de capter le moindre mot de notre conversation. Mais pour des oreilles humaines à cette distance il était difficile de comprendre la moindre bribe de discussion.

Le médecin discutant avec moi devait trouver bizarre ma ressemble physique avec Carlisle. Mes yeux avaient la même couleur que les siens, mon teint était tout aussi pâle et des cernes (même si ces dernières étaient légères pour le moment) se trouvaient juste sous mes yeux tout comme son collègue. Et puis il y avait ensuite la beauté vampirique, la voix aussi douce qu'une mélodie et tout le reste dont elle n'était pas au courant.
Je pris un ton amusé et murmura. Pas trop non plus pour que l'humaine se dressant face à moi m'entende.
-Je crois que cette pauvre femme se demande comment et pourquoi vous êtes en train de discuter avec moi.
Une infirmière passa à nos côtés et Katherine pu réaliser les rumeurs qui couraient dans l'hôpital à mon sujet, car la nouvelle venue regarda la médecin en souriant, malgré le fait qu'un drôle d'air s'était dessiné sur son visage.
-Bonjour docteur Desroses... J'espère que vous allez bien aujourd'hui. J'ai à vous parler lorsque vous...
Elle m'observa de la tête au pied.
-Vous serez libre.
Son sourire avait disparu et elle me dit dans un souffle.
-Madame Cullen.
Elle s'en alla.
-Habitude quand tu nous tiens. N'est-ce pas?

Je souris de nouveau, lorsqu'une pensée me traversa l'esprit. Et si cette femme qui me parlait me jalousait elle aussi? Si elle allait répéter à toutes ces infirmières ce que je lui avais dis? Oh et puis quelle importance après tout? Je n'allais pas mourir. Impossible... Et puis je ne sentais pas d'animosité en elle lorsqu'elle me parlait ou me regardait.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine A. Desroses

avatar


Féminin Nombre de messages : 115
» Mon âge : 28 ans


MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mar 16 Mar 2010, 21:01

    -Ne vous inquiétez pas, je ne l’ai pas mal pris. Oui je suis bien Esmée Cullen. Je m’excuse aussi mais si je vous ai déjà aperçue je ne m’en souviens pas. Oui merci la standardiste m’en à déjà informé.

    Esmée, c’est un beau prénom. Originale, beau et qui sonnait bien. C’est pas comme moi qui avait un prénom des plus répendut, sans compter tous les dériver. Quoi que si je voulais je pourrais changer de prénom et prendre mon deuxième prénom. Anava on ne va pas me dire que c’est courant quand même?? C’est l’ancien Egyptien!! Doucement je me retourna vers la standardiste, en même temps que Mm Cullen. Hum c’était amusant, l’hypocrisie des gens. Je connaissait bien cela. Les gens critiquait à causer de vous dans votre dos et faisait semblant d’être ami en face de vous. Pff vous jure.

    -Je crois que cette pauvre femme se demande comment et pourquoi vous êtes en train de discuter avec moi.

    Comment je faisais pour parler avec elle?? Bah j’ouvrais la bouche, faisait fonctionner mes cordes vocale, ma langue et mes lèvres! Quelle question. Mais bon au lieux de sortir des conneries, je pense que c’est le fait que personne ici devait l’appréciée, sauf son mari!! Quoi, elle était pas une sociopathe sadique et cannibale, bah alors y’a pas de problèmes. Elle était tout aussi agréable que les autres, voire même plus. Mais ne partons dans de l’existentiel s’il vous plait.

    - Bah vous n’êtes ni psychopathe ni cannibale, y’a pas de raison de ne pas parler avec vous. Vous êtes même plus agréable que certains ou certaines. C’est normale que vous vou ne souveniez pas de moi, je travaille ici depuis peu, une petite jeune!!

    Dis-je avec un sourire, et un ton léger. En regardant de plus prés je remarqua qu’elle ressemblais beaucoup à son époux. Pâle ( oh moi aussi j’y était bon bah alors!) yeux d’ambre ( magnifique, j’aurais voulut les même au lieux de mon rouge sang -_-). Mais on ne dit pas « Qui se ressemble s’assemble »?? On fut interrompu par une infirmière qui fut très aimable avec moi mais dés qu’elle posa les yeux sur Mm Cullen changea directement de comportement. Après avoir fait signe à cette femme, je là regarda s’éloignée avec un mauvais œil.

    -Sa m’iiiinerve les gens hypocrite. Je vais être franche, enfin apparemment vous devez le savoir. Je pige pas pourquoi ici aucune des femmes ne vous apprécie. Je trouve cela….débile.
Revenir en haut Aller en bas
Esmée Cullen

avatar

I'm the heart of my family.

Féminin Nombre de messages : 319
» Mon âge : 26 ans à jamais. 106 ans réellement.
» Ma date de naissance : 13/08/1895


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mar 16 Mar 2010, 22:53

-Vous êtes même plus agréable que certains ou certaines.
Je souris.
-Merci beaucoup, c'est gentil.

-C’est normal que vous ne vous souveniez pas de moi, je travaille ici depuis peu, une petite jeune!
-Ah d'accord je comprends mieux maintenant.

-Je vais être franche, enfin apparemment vous devez le savoir. Je ne pige pas pourquoi ici aucune des femmes ne vous apprécie. Je trouve cela….débile.
Je souris avec un visage amusé.
-Oui je suis déjà au courant. Oh vous savez ce n'est pas pour me lancer des fleurs, mais beaucoup de femmes me trouvent charmante tout comme les hommes et les médecins de cet hôpital et la plupart d'entre-elles ne sont pas regardées par leur collègues masculins. Ce qu'elles aimeraient en secret. Je trouve cela vraiment amusant d'analyser les comportements de l'être humain. Vous ne trouvez pas? Lui demandais-je, la regardant intensément dans les yeux.
-Et puis je suis madame Cullen. La femme de Carlisle...
J'avais prononcé le nom de mon mari avec tant d'amour que cela aurait fait enrager la première infirmière venue.
-Je suis vu comme la peste ici. C'est comme si je leur avais dérobé Carlisle, alors que non. Comme j'aimerai tant lire dans leur esprit pour savoir ce qu'elles pensent.
Je me mis à penser à Edward et de ce qu'il m'avait déjà raconté sur les pensées des infirmières de l'hôpital à mon encontre.
-Et puis bon pour votre information ma famille est très critiquée. Elle est même mal vue. Les forksiens nous évitent. Ils se sentent mal en notre compagnie. Comme si quelque chose les dérangeaient. Ils nous trouvent froids et distants. En plus Carlisle et moi avons adoptés nos enfants. Je ne peux enfanter, alors je suis souvent critiquée. Mais ce n'est pas de ma faute.

Je rigolai légèrement.
-Je vous raconte ma vie alors que je ne vous connais même pas. Quelle histoire. En plus vous devez avoir du travail. Je vous retiens.
Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que cette femme me comprenait, même si elle ne connaissait pas la vérité sur ma famille et moi-même.

-En tous les cas j'espère que Carlisle vous a bien accueilli ici.
Je savais que la réponse allait être oui car la direction lui demandait souvent d'accueillir lui-même les nouveaux venus, de leur présenter l'établissement et de les former à l'ambiance générale de l'hôpital.
-Vous n'êtes pas déçue? Cet établissement est petit. C'est ce que vous désiriez? Une structure de cette envergure? Vous ne rêvez pas d'une plus grande ville? D'une plus grande renommée? Vous venez à peine de débuter dans le métier?
Je replaçais correctement mes cheveux derrière mes oreilles.
-Excusez moi pour toutes ces questions. Si vous ne désirez pas y répondre, je comprendrais tout à fait. Mais bon j'ai décidé d'attendre Carlisle ici. Et vu qu'il vient à peine de commencer son opération. Mais bon si vous avez des patients à visiter je vous laisse faire votre travail bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine A. Desroses

avatar


Féminin Nombre de messages : 115
» Mon âge : 28 ans


MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mar 16 Mar 2010, 23:36

    J’eu comme un rictus, le « et puis je suis la femme de Carlisle » fut comme un déclique. C’est bien ce que je pensais, les femmes d’ici la jalousait car elles avaient des vus sur le Docteur Cullen. Je parie qui si elles auraient put se débarrasser d’Esmée, elles l’auraient fait. Pas de bal c’était un couple qui semblait souder et aimant!! Mêmes si malheureusement notre belle rousse venait à disparaitre, j’ai comme l’impression que mon collègue s’en remettrait pas. Puis Esmée continua à m’expliquer, oui c’est vrai que l’être humain était fascinant à observer. Je savais de quoi je parlais, avec un surnom comme Sherlock Holmes je suis pas une pseudo boulangère!!

    -Vous voulez entrer dans leurs têtes??

    Doucement je m’assis à côtés et posa mon regard discrètement sur la standardiste, et diminua ma voix pour être sûre que seule Mm Cullen m’entende.

    -Je ne la connais pas mais rien qu’en là observant je peut connaitre beaucoup d’elle. On remarque de ses dossier son trier par ordre alphabétique, elle est donc ordonner et quasi maniaque si on remarque que son vernis de comporte aucune rayure et traces de récupérage d’un coup de pinceau mal placer. Ses cheveux son détacher mais tenu en arrière, elle n’a pas confiance en elle. Cela et encore plus montré par le fait de sa démarche et hésitante. Elle fait se boulot je dirais depuis plus de 10 ans, elle à des habitudes et amies qu’on ne prend qu’après un certains temps quand on à confiance en l’endroit. De plus elle est possésive, regarder comment elle tient ses affaires bien fort contre elle. Vous voyez pas besoin d’être télépathe. Elle peuvent toujours vous critiquez cela enlève en rien à la bonté de votre cœur. Je trouve cela formidable moi, cela montre que vous avez un courage sans égale. Ne vous en faite pas pour moi, j’ai toute les journée, je ne suis pas la seule à travaillé ici!!

    Sûre et puis pour une fois que j’avais quelqu’un qui me parlais bien sans se méfier de moi car j’avais une drôle de tête. Oué je suis pâle et j’ai de drôle de couleurs et alors?? ><

    -Si il m’a bien accueillit?? C’est le seul qui rigole à mes blagues, dis-je désabuser, ça vaut tout l’or du monde quelqu’un qui rigole à mes blagues!! Bah vous savez c’est pas la notoriété que je cherche, mais plus à me rendre utile, me dire que je fait quelque chose de bien, sauver des vies. Pour moi du moment que je redonne espoir et sourire sa me va. Il me faut pas grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Esmée Cullen

avatar

I'm the heart of my family.

Féminin Nombre de messages : 319
» Mon âge : 26 ans à jamais. 106 ans réellement.
» Ma date de naissance : 13/08/1895


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mer 17 Mar 2010, 00:27

La description qu'elle venait de me faire sur la standardiste m'époustoufla pour un être humain. Je souris. Je l'avais écouté avec attention.
-Vous avez un sens de l'observation inné. Je suis épatée. Félicitations.
Je lui souris tout en plongeant dans ses yeux verts.
-Et moi? Pouvez vous faire une analyse de mon caractère rien qu'en m'observant?
J'étais curieuse de ce qu'elle allait dire sur moi. Encore heureux qu'il n'y avait personne dans la salle d'attente, les dernières personnes venant de partir à l'instant.

Je fus touchée par sa phrase.
-Elle peuvent toujours vous critiquer cela n'enlève en rien à la bonté de votre cœur.
-Merci énormément cela me touche beaucoup vous savez.
Mes jambes étaient croisées ce qui faisait légèrement remonter ma jupe. Je la rabaissai légèrement sur mes jambes blanches et glaciales. Heureusement qu'elle ne m'avait pas serré la main ou touché, elle aurait pu se poser des questions. Peut être avait-elle déjà effleuré la peau dure et froide de mon mari. Qui sait? Encore un point commun que j'avais avec lui et qu'elle ne tarderait pas à réaliser si elle l'avait touché.

-Cela montre que vous avez un courage sans égal.
-Je ne sais pas si l'on peut parler de courage dans ce cas. Moi je dirai plus de l'habitude depuis le temps.

Elle me mis à me parler de Carlisle.
-C’est le seul qui rigole à mes blagues
Je souris amusée.
-Carlisle adore rire.
J'étais en train de m'imaginer son rire si chantant et j'en souris amoureusement.
-Mais plus à me rendre utile, me dire que je fait quelque chose de bien, sauver des vies.
-J'ai l'impression d'entendre mon mari. Il a le même discours que vous et je trouve ça magnifique. Je connais peu de médecins qui parle comme vous. Peut être qu'avec le temps ils commencent à être lassés. Je ne sais pas vraiment. Qu'est-ce qui vous a poussé à faire ce métier et non un autre?
Pour une fois que je n'étais pas chez moi à faire les mêmes choses, j'étais bien heureuse. Moi qui n'aimais pas réellement me trouver dans les rues de Forks, mêlée aux humains, j'étais bien contente de l'être pour une fois.
-Sinon Forks vous plaît? J'espère que vous appréciez les petites villes où les rumeurs ne mettent même pas une journée à circuler chez tous les habitants. Car vous allez être servie.

-Le docteur Gerandy et le docteur Cullen sont demandé en salle d'opération numéro 5. Je répète le docteur Cullen et le docteur Gerandy.
Je fis une grimace.
-Il n'y a pas assez de médecin, qu'ils demandent Carlisle alors qu'il est en pleine opération?

Deux ambulanciers arrivèrent, poussant devant eux un brancard. Ils étaient seulement dans le couloir, mais l'odeur du sang était si forte qu'elle pénétra instantanément dans la salle d'attente, ce qui me fit tourner la tête d'envie. Je resserrai mes doigts fins sur mon genou gauche. Je cessai de respirer, mais bougeai mes épaules pour donner une impression d'inspiration et d'expiration. Je me levai précipitamment et me dirigeai vers la fenêtre, en prenant au maximum la vitesse d'un être humain ce qui était assez dur. J'ouvris la fenêtre et respirai l'air frais. Malgré le fait que l'odeur sanguinaire soit la plus forte, l'air fouettant mon visage me permit de recouvrir quelque peu mes esprit civilisés. J'entendis Katherine se levai et accourir à mes côtés. Elle déposa ses mains sur mes épaules, me demandant ce qu'il se passait. Et voilà... Elle venait de toucher ma peau dure comme le marbre et froide comme la glace. J'avais bien évidemment un haut, mais son épaisseur n'était pas assez importante pour cacher la froideur de mon épiderme.
-Je suis désolée, c'est le sang je... Je ne supporte pas cette odeur.
Ce n'était pas véritablement un mensonge.
-Cela me fait tourner la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Katherine A. Desroses

avatar


Féminin Nombre de messages : 115
» Mon âge : 28 ans


MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Mer 17 Mar 2010, 23:54

    Hum, c’était la première fois qu’on me disait que j’étais épatante. D’habitude c’était, « Comment tu fais ça?? » ou « Comment c’est trop zarb ». Mais là c’était comme si on me complimentait d’avoir un sens de l’observation et de la déduction. C’est vrai comme disait Esmée, que c’était inné chez moi, j’avais cela depuis toute petite, et à l’école c’est bien utile!! J’arrivais à savoir juste par le comportement les interros surprises des profs. Pratique. Elle voulait que je l'observe , j'avoue que cela me génait, car des fois, en analyssant les gens, je pouvais parler d'une chose qui pouvait être bléssante.

    -Oh vous savez sur commande c'est un peu gênant, j'ai toujours peur d'aborder un trait de caractère ou un sujet qui est sensible chez les gens. Vous savez quand je parlais de courage, je ne faisais pas allusion aux poufs qui commèrent sur vous mais votre courage de vous battre et de malgré tout avoir des enfants. Moi je trouve que c'est du courage, de la vonlonté.

    Pas comme ma mère qui avait voulut d'un troisième enfant mais juste par ce que j'avais une maladie rare j'en prenais plein la tronche!!

    Elle me demanda si mon boulot était vraiment ce que je voulais faire, si Forks me plaisait. Bon bah à part qu'il pleut souvent et que je suis méga frileuse, ça allait. ce qui était étrange c'est que certes je craignais le froid, mais si vous vous amusiez à me mettre les mains froides dans le dos je ne réagissais même pas, alors que les gens normaux sursautaient. On entendit le grésillement d'un micro et l'haut parleur delivra une voix. Un besoin de médecin en oppération. ce qui était un peu, vexant c'est qu'on demandait le Docteur Cullen alors qu'il était occupé. Et moi pas. Quoi ils sont raciste avec les jeunes??
    Je remarquais que l'arrivée de personnes bléssées eu un drôle d'effet sur elle. voyant se précipiter vers la fenêtre j'ai cru pendant un moment qu'elle allait vomir ( bah quoi c'est pas tout le monde qui supporte la vue de blessures graves ou du sang!!). Doucement je posais une main sur son épaule, geste de compassion et pour voir si elle allait bien. Si le sang lui faisait cet effet fallait pas qu'elle reste là. En tout cas elle avait la peau plus que froide, j'aurais dit, froide comme la mort. Pourtant sa façon d'être habiller n'indiquait pas qu'elle avait froid.


    -Vous savez vous ne devirez pas rester ici si vous et le sang vous êtes pas trés copain.
Revenir en haut Aller en bas
Esmée Cullen

avatar

I'm the heart of my family.

Féminin Nombre de messages : 319
» Mon âge : 26 ans à jamais. 106 ans réellement.
» Ma date de naissance : 13/08/1895


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Ven 19 Mar 2010, 23:28

Je respirais longuement et essayais malgré moi de reprendre une conversation normale, comme si rien de surnaturel venait de se produire.
-Oh d'accord je vois. Vous savez mon désir d'être mère était tellement fort qu'avec Carlisle nous n'avons pas hésité une seconde pour adopter. Et puis c'était l'envie de Carlisle aussi. Je n'étais pas la seule donc la décision s'est prise rapidement et presque naturellement.

Mes mains blanches serraient fortement le rebord de la fenêtre pour ne pas perdre le contrôle sur moi-même. Encore heureux que l'odeur de ce sang ne me hantait pas, qu'il avait une fragrance banale, comme tous les être humains dans cet hôpital. Si Carlisle débarquait et me voyait dans cet état, il se ferait immédiatement du soucis et me dirait de rentrer chez nous pour ne pas éveiller de soupçons et il aurait parfaitement raison. C'est pour cette raison que mon esprit me dictait de partir loin d'ici, mais mon corps lui en décidait autrement. En moi, c'était une bataille acharnée. La raison ou la soif de sang? Bien sûr, la solution était la raison. C'était aussi la réponse la plus dure à accepter et à réaliser. La solution de facilité c'est tellement plus agréable n'est-ce pas? Mais j'avais décidé de ne pas vivre dans la facilité. Trop inhumain pour moi. Je me tournai vers Katherine et donc la porte d'entrée qui faisait aussi office de sortie.
-Vous savez, vous ne devriez pas rester ici, si vous et le sang vous n'êtes pas très copain.
-Oui vous avez raison, je crois que... Je vais rentrer chez moi et me reposer.
Je regardai mon interlocutrice dans les yeux et vit son expression de désarroi.
-Si j'arrive à rentrer.
Je m'aperçus que la quitter m'attristait quelque peu. J'avais passé un agréable moment en sa compagnie et n'avait pas forcement désiré la quitter aussi précipitamment.
-Vous devriez aller remplacer Carlisle pour cette opération non? Il ne peut pas se dédoubler. Je ne pense pas que le docteur Gerandy arrivera à se débrouiller tout seul.
J'entendis et sentis le docteur Gerandy passer devant la salle d'attente en courant. Il pestait après Carlisle car il ne le voyait pas arriver. Il alla à l'accueil et demanda après lui. Notre chère standardiste lui répondit qu'il était déjà en pleine opération. Le stress montant chez le docteur, ce dernier commença à s'énerver quelque peu et sa conversation commença à être audible pour des oreilles humaines se trouvant dans notre pièce.
-Et je fais comment moi hein? Vous appelez un médecin qui est déjà en pleine opération? Vous vous moquez de qui là? Vous n'allez quand même pas me dire que tous les autres docteurs de cet hôpital sont occupés à ce que je sache.
La standardiste se dépêcha de vérifier. Sa réponse à elle fut inaudible pour les oreilles de Katherine. Elle lui répondit que parmi les médecins libres, le docteur Desroses étaient en repos pour le moment et qu'elle était en pleine conversation avec madame Cullen.
-C'est parfait voilà appelez la moi et que l'on en parle plus.

Leur discussion m'étant totalement inutile, je m'adressai à Katherine, tout en souriant aimablement.
-Au fait, je ne crois pas connaître votre prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Mélodie Wagram

avatar

♥ Modo ♥
.Bienvenue à Forks.

Féminin Nombre de messages : 1112
» Mon âge : 18 ans
» Ma date de naissance : 27/09/1826


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan des Conservateurs.
» Mon don: Don de persuasion

MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   Sam 01 Mai 2010, 21:26

A la demande d'Esmée, j'envoie le sujet à la corbeille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses   

Revenir en haut Aller en bas

Les rencontres ne se font pas au hasard. PV Katherine Anava Desroses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fascination - RPG™ ▬ Forum Fermé :: Archives & Corbeille :: ▬ Archives & Corbeille :: ▬ Corbeille-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit