AccueilPartenairesFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez nous sur notre nouveau forum!
Nous espérons de tout coeur que ce nouveau forum, certe un peu éloigné de l'univers de Twilight, vous conviendra. ^^ En espérant vous y retrouver très vite.
L'Equipe d'Across ™️

 

Le jour se lève [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Le jour se lève [PV]   Mar 29 Déc 2009, 03:40



    La foret semblait bien silencieuse...Les animaux nocturne disparaissais sans bruit sous l'épaisse brume. La végétation luxuriante, chargée d'humidité semblait définitivement cloué au sol, seul la mousse semblait profiter de l'instant. Mais bientôt, alors que la nuit semblait alourdir les lieux de son manteaux de velours sombre, le soleil viendrais balayer d'un revers puissant ses ombres qui bâtissait l'inconnu au yeux des aveugles. Un simple mortel si serrait perdus, mais pourtant, rien ne semblait pouvoir empêcher la progression de l'ombre blanche qui trottait par là. Sous la faible lune, seul ses deux pupilles ardente était distincte. Son fin pelage ivoire produisait de pâle reflets argent, donnant à son allure féline et gracieuse de fine note fantomatique. Sa longue queue stabilisait finement sa course, pourtant peut vive. Sans produire aucun bruit, l'animal qui semblait roi, progressait sur une route inconnu. Seul son souffle, qui produisait d'épais amas de bué blanc, semblais perspectible pour une oreille fine. Mais le plus particulier sur ce tableaux non figé était la taille et carrure du grand mâle. Plus grand qu'un cheval, le loup, animal en état normal est déjà impressionnant, était plus qu'impressionnant. De plus sa carrure semblais tiré des loups les plus gracile trouvé sur une longue période. Impossible donc de considérer cette instant normal. Mais soudain, l'animal braquât ses yeux ambre au coulé chaude de couleur doré vair le Nord et stoppât totalement sa course. Telle un serf en brame, il levât sa patte droite qu'il repliât le long de son puissant corps et levât le net au vent. Alors que toute conscience aurait pus croire à un hurlement, le grand loup blanc se contentât de humer silencieusement le vent, pointant ses courtes oreilles devant lui. Ses paupières ce fermèrent comme si le vent océanique lui apportais douceur et volupté. Mais soudain, comme giflé, le grand mâle frappât s'en plus aucune discrétion sa patte imposante au sol, extrayant l'eau confortablement logé dans la mousse et eu un léger braquement d'oreille. Il restât un instant ainsi, tendu, au aguets, hument toujours le vent, mais avec cette fois-si, beaucoup moins de délicatesse. Puis soudain, sans prévenir, il donnât un violent et puissant coup de reins qui le propulsât en,un long galop délié.

    Derrière lui, le soleil ce levait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Le jour se lève [PV]   Mer 30 Déc 2009, 14:40

  • Ciel étoilé, nuit noire.
    Obscurité.
    Paix.

    Ana y était depuis de longues heures déjà et pourtant, elle ne pouvait s’en lasser.
    La forêt, sa nouvelle maison, l’accueillait chaque soir. Toujours aussi paisible et agréable.
    Perdue dans ses pensées, mais jamais entre ces arbres. Comme ses protecteurs, ils
    la protégeaient de la violence de la ville, des voitures, des humains. Car en cet instant elle se
    sentait vivante, forte, libre, mais pas humaine. Loin d’elle les faiblesses, les peurs, les sentiments.
    Elle était animale. Plus que jamais.
    La veille au soir, à peine arrivée a la lisiere de la forêt, que déjà elle avait abandonné ces
    habits.
    Un magnifique pelage roux avait remplacé sa peau mâte. Elle courrait. Le merveilleux
    paysage d’arbres et de mousse verte fut rapidement remplacé par une fusion de couleurs.
    Vert. Marron. Vert. Marron.
    L’air pur pénétrait ses poumons, et c’était comme la vie qui revenait. La ville n’était pas
    faite pour elle. Ana n’était pas sociable, avenante et courtoise. Comment se faire des amis
    dans une ville comme Forks? Elle n’en voulait même pas. Mais elle en avait besoin.
    La nuit noire qui baignait la forêt était agréable, et elle ne la gênait aucunement. Elle faisait
    partie du décor.

    Pendant des heures elle avait couru, respiré, réfléchis. Parfois, elle pensait à lui. Et a chaque
    fois une haine démesurée l’envahissait. Alors, comme elle était habituée a le faire, elle
    essayait de l’oublier. Elle essayait d’oublier celui qui l’avait changée. L’unique homme
    qu’elle avait aimé.
    Le ciel s’éclaircissait peu à peu tandis qu’Ana sombrait dans un sommeil léger. Elle était
    fatiguée mais heureuse. Elle aimait repousser les limites de son corps.

    Premières lueurs du soleil, point du jour.
    Lumières, aube.
    Trouble.

    Ana avait les paupières closes, elle dormait. Et pourtant, elle était toujours aux aguets.
    Un bruit.
    Des pas ? Une respiration. Lente.
    Sans ouvrir totalement les yeux, elle essaya de deviner.
    Ce n’était visiblement pas un humain. C’était quelqu’un –quelque chose ?- de plus agile,
    plus discret et plus délicat. Un animal.

    Sans changer de position, sans se transformer. Elle se tenait prête, au cas ou. Elle guettait…
    et attendait que l’inconnu se présente.


Dernière édition par Ana-Lucia Rodriguez le Jeu 31 Déc 2009, 22:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Le jour se lève [PV]   Mer 30 Déc 2009, 15:55



    Le soleil ce levât enfin. Illuminant de ses puissant rayon ocre la nature endormie. La rosé, présente par de million de gouttelette ce cristallisât sous sa lumière imposante. L'imposante verdure dévoilât alors ses couleur jaunie par le matin levant. Les oiseaux compensaient à montrer présence ainsi que tout les petits être dissimuler par la nuit. Le grand loup blanc au striures fauve était là aussi, lancé en une puissante course. Ses larges pattes soulevait la terre sèche, provoquant un nuage important derrière lui qui ce tintait de feus sous la lumière devenu imposante. Ses yeux embrasés ne ratait rien du spectacle, les arbres, les fougères, le sable, les oiseaux.

    Une odeur, une fragrance lupine, féminine, inconnu et chargé d'onde négative. Mais surtout seul. Morgan avait une attirance certaine pour les âmes solitaire. Certainement car elle devait partager son même calvaire. Solitude, animalerie, perte de l'âme humanitaire... Son souffle était tout juste entamer par sa fulgurante course. Il fallait qu'il la trouve. Pourquoi, il n'en savait encore trop rien. Mais cette instinct... cette instinct qui le touchait particulièrement, qui lui conseillait un tel chemin, une tel décision, une tel parole. Rien de bien anodin. Cette instinct lui disait de suivre la jeune femme. Ses empreintes, profondément encré sur le sol meuble et sec l'informait qu'il avait la possibilité de la rattraper. Il poussât son corps animal dans les tours, ce poussant à accélérer encore et encore. Il sentait ses muscles ce tendre sous sa fine peaux animal, il sentait vibrer en lui la puissance du loup. Il laissait ses sens l'envahir, le combler, le guider. Son net vif et précis lui indiquait clairement la marche à suivre. La femelle avait coupé droit dans les fourrés, ne prenant pas la peine de sillonner à travers l'intense végétation. Bientôt son odeur ce fis plus saine, moins effacée. Morgan ralentis alors l'allure, laissant les battements de son coeur ronflant ce stabiliser en repassent au petit trot. Quant il fus évident que seul quelque mettre les séparaient, le grand mâle blanc repassât au pat, laissant son allure ample et souple reprendre le dessus sur la puissance. Discrétion de mise, il ne produisit alors plus aucun bruit si ce n'est celui de son souffle encore brûlant. Le net rasent le sol, le regard braquer sur les parties sombre, Morgan cherchait la lupine qu'il savait dissimulé dans les parages, devant lui pour être précis. Le regard fixe et vif, il avançât encore de quelque pat, certain qu'elle daignerait enfin ce dévoiler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Le jour se lève [PV]   Jeu 31 Déc 2009, 04:15

Soleil étincelant, lumières du jour.
Frémissements.
Jeu
.




••La louve n’avait pas bougé d’un centimètre, toujours immobile, comme si elle dormait. Les pattes repliées sous son corps au pelage roux, elle s’efforçait de maintenir une respiration paisible, lente.
••Elle palpitait, a l’intérieur, elle était excitée. Peut-être devrait elle avoir peur, appréhender, craindre, soupçonner un quelconque danger. Mais non, en cet instant, tout ce qu’elle savait c’est qu’il allait peut être –enfin !- se passer quelque chose d’intéressant a Forks. Depuis son arrivée, elle s’était ennuyée, fait quelques rencontres anodines, mais jamais rien d’intéressant, dangereux, excitant. Elle avait par contre profité d’un anonymat plaisant, agréable, jamais un indiscret ne lui avait posé de questions sur son identité. C’était ce qu’elle voulait.

••Ana s’amusait a essayer de deviner l’identité de l’inconnu mais était sure que c’était un animal. Un chien ? Un ours ? Un loup ? Une biche ?
Mais elle ne savait absolument pas quel genre d’animal vivait dans cette forêt alors elle calma sa respiration et fit frémir ses oreilles, toute ouïe. Lorsqu’elle était sous sa forme lupine, elle pouvait tout entendre. Du son du vent, a celui de la respiration, des branches brisées par les pas.

••Elle commença par ignorer le bruit de la douce brise, des feuilles qui se mouvaient a son rythme et des voitures qui passaient au loin, de l’autre côté des arbres. Et enfin, elle entendit un son imperceptible d’une respiration saccadée suivie de pas lent, puis de plus en plus rapide. L’animal courrait.

••Vers elle.

••Elle pouvait désormais éliminer tout hypothèse d’animal quelconque, banal ou insignifiant ; celui qui l’avait repérée est doté d’un odorat perfectionné.

••Au fur et a mesure qu’il s’approchait, il ralentissait le pas. Ana était au milieu des arbres, dans la partie la plus sombre de la forêt. Les rayons de soleil les plus courageux arrivaient a peine a percer l’épaisse couche de feuilles qui préservaient la forêt, comme dans un autre monde.

••Il était tout près. Ana entendait sa respiration. Elle savait qu’il la cherchait. Pourtant, elle ne fit pas le moindre mouvement. Il ne pouvait presque pas la voir, dans le noir.
Ana se demandait comme pouvait elle réagir…


••C’était un loup. C’était une certitude pour Ana. Son odeur, ses pas, sa grâce, tout criait sa nature. C’était un loup.
Devait – elle en avoir peur ? Le craindre ? Etre heureuse de le rencontrer ? Elle n’en savait fichtrement rien.


••Comme une âme enfantine, elle voulait s’amusait. Ana s’étonnait elle-même et se demandait qu’est-ce qui lui prenait… C’était surement cette ville. Trop triste.
••Alors qu’il la repérait enfin, elle ouvrit légèrement une paupière.

••••Waw.

•• Il était magnifique. Immense, imposant et recouvert d’un magnifique pelage ocre.

••En une demi-seconde, elle l’avait regardé, analysé sa force, admiré –mais pas trop- et c’était décidée . Et puis, elle ne pouvait pas se permettre de lui montrer son admiration plus longtemps.

•••

Elle bondit.
Souple, gracieuse.
Magnifiquement animale.

••Comme dans une recherche de distraction, de jeu. Comme une provocation, elle avait bondit.
••Elle courrait, rapide et féline, vive.

••Il la poursuivit.
••S’amusait-il de la situation ou la prenait-il au serieux?
••Elle n’en savait absolument rien. Mais elle y prenait du plaisir. Enormement de plaisir. : )

••Pourtant, il allait surement la rattraper. Elle courrait vite mais son poursuivant était un male a la forte musculature. Elle ne devait pas s’y tromper.

••Elle ne s’arrêta pas.

••Dans sa tête, un étrange phénomène avait lieu. Une sorte de connexion se faisait entre les deux loups.
Comme s’ils étaient proches.
Bientôt Ana entendit des murmures résonner dans sa tête. Etait-elle devenue folle ? Avait-elle des hallucinations?

••Ce cours moment d’inattention lui couta cher. En quelques secondes, le loup l’avait rattrapée. Il était sur elle. Une fois n’est pas coutume, elle se laissa faire. Ils roulèrent sur le sol.
Quelque chose lui disait qu’il n’était pas dangereux. Et puis, elle était teellement fatiguée.

••S’il avait le courage de la tuer. Elle aimerait voir ca
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le jour se lève [PV]   

Revenir en haut Aller en bas

Le jour se lève [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fascination - RPG™ ▬ Forum Fermé :: Archives & Corbeille :: ▬ Archives & Corbeille :: ▬ Corbeille-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit