AccueilPartenairesFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez nous sur notre nouveau forum!
Nous espérons de tout coeur que ce nouveau forum, certe un peu éloigné de l'univers de Twilight, vous conviendra. ^^ En espérant vous y retrouver très vite.
L'Equipe d'Across ™️

 

Quelque part près de l'océan (pv Alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Lun 14 Déc 2009, 22:21

Emmett avait toujours apprécié l'océan.
Etant donné que les vampires peuvent courir très vite, il n'était jamais compliqué pour lui de se rendre près d'un rivage, quel qu'il soit, et peu importe où il se trouvait. Avant de partir, il avait laissé un mot à Rosalie, pour ne pas cause plus d'inquiétude que la famille en connaissait déjà. Si forts soient les sentiments qu'il lui vouait, il avait besoin parfois de s'isoler. Et puis, l'Alaska commençait à lui taper sur les nerfs...
Le vampire avait laissé son instinct le guider, et il se trouvait sur un rivage, sans savoir bien où précisément, mais peu importait. La nature vous offre un nombre infini de paysages, et un même endroit, à différentes heures de la journée, n'est jamais identique. Capter un instant, une luminosité, une seconde... Oui, lorsqu'il se trouvait face à l'océan, Emmett se souvenait combien tout est éphémère, même pour un immortel. Chaque instant est unique, parce jamais il ne se reproduira à nouveau, quoi qu'on y fasse.
Le vampire s'assit sur un rocher, au sommet d'une falaise escarpée, non dérangé par les bourrasques de vent, pourtant intense. Voir l'eau se fracasser contre la falaise lui inspirait bien d'autre pensées, mais il les gardait pour lui. Emmett avait mit un MP3 sur ses oreilles, il était totalement ailleurs.
Unique... Emmett soupira malgré lui. La vie à Forks lui manquait. Quand il s'y trouvait, il se plaignait de la tranquilité, de la routine, et du reste. Mais à présent, la vie familiale semblait compromise et pour un moment... C'est comme lorsqu'on est malade, coincé au fond de son lit, et qu'on se sent mal : c'est seulement à cet instant qu'on réalise la chance qu'on avait, la veille, de vivre simplement sa vie de tous les jours...
Comment s'étonner dès lors qu'il ait bien besoin de s'évader.
Il aurait aimé discuter avec quelqu'un de tout cela, mais il ne voulait pas inquiéter Rosalie, encore moins Esmée. Il pouvait difficilement parler de ses états d'âmes avec Edward, même chose pour Jasper et Carlisle était occupé.
Emmett soupira. Il n'aimait pas se sentir seul, presque autant qu'il détestait se sentir impuissant.
Posant son regard sur l'horizon, le vampire se demanda où partaient toutes les vagues.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Mar 15 Déc 2009, 18:13

Aujourd’hui je n’étais pas d’humeur à supporter l’ambiance de la maison. J’en avais trop marre de ce « deuil » surtout que la personne regrettée n’était même pas morte, et que c’était nous qui étions partis. Quand je me sentais sur les nerfs, comme aujourd’hui, je savais qu’il ne fallait pas rester enfermée sous risque d’exploser et de donner une claque à mon frère zombie… Ce matin j’étais donc décidée à m’aérer, prendre un grand bol d’air frais dont on ne se lasse jamais.
Alors que je cherchais mon portable dans la cuisine (pièce totalement inutile) je tombais sur un mot d’Emmett adressé à Rosalie. J’y jetais un coup d’œil, curieuse comme toujours, et y découvrais que mon petit (Ha ha !) frère avait eu la même envie de sortir que moi. Je souris en lisant qu’il allait se laisser guider, c’était tout Emmett ça: Laisser un mot mais sans dire l’endroit où il est, autrement dit si il y a un problème on sait juste qu’il est partit faire un tour mais on ne sait pas où le trouver! Evidemment pour un vampire Cullen ce ne sera pas difficile de le trouver: il faudra juste chercher son odeur près de l’Océan. Immédiatement je me mis à la recherche d’Emmett. Je passais d’abords près des plages puis remontais vers les falaises. Je m’arrêtais juste pour mordre un lion des mers et un caribou, leurs goût me faisant encore plus regretter Forks. Arrivée plus proche de mon frère je ralentissais, tentant de faire le moins de bruit possible. Je l’observais à travers le feuillage, il était pensif et perdu dans le vide, il avait un mp3 sur ses oreilles. Cela me fit bizarre de le voir pensif, lui toujours rieur… Je m’avançais alors, sur la pointe des pieds, puis suffisamment proche j’enlevais ses écouteurs et j’imitais un gros grognement avant d’éclater de rire en lui bredouillant un bonjour. Redevenant plus sérieuse je m’assis au bord du précipice, les jambes dans le vide.

-Alors frangin, toi aussi t’en as marre de chez les Denali? Il n’y a que à l’extérieur que l’on peut respirer…
Dis-je, mélancolique.

Mon sourire s’effaça et je devins à nouveau triste. J’observais vers le bas, ignorant mon léger vertige (vestige d’une vie humaine très ancienne). Des loutres nageaient près des rochers, profitant du plaisirs de leurs dance sous-marine en ignorant les morses qui, un peu plus loin, les observaient. Je m’imaginais un instant en train de nager avec elles, j’adorais l’eau habituellement mais je n’avais pas été nagé dans l’océan depuis notre arrivé ici, de plus nagé avec un animal était impossible car ils étaient conscient que nous étions un danger. Ils avaient bien raison.
Je revenais au présent en pensant à cet endroit. Jamais je ne pourrais me faire à l’idée d’appeler cette demeure « la nôtre » , jamais je ne me ferais à l’idée de ne plus revoir Bella, jamais je ne me ferais à l’idée de rester en deuil familial pendant le reste de l’éternité, jamais je ne me ferais à l’idée de voir les gens que j’aime triste à tout jamais.
Et tant pis pour l’expression : «Ne jamais dire jamais» !
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Jeu 17 Déc 2009, 20:01

Emmett ne la vit pas venir, pas plus qu'il ne la sentit (puisque le vent venait de l'océan vers le continent et qu'elle était dans son dos), ni ne l'entendit (l'inconvénient des mp3...).
D'un coup, deux mains se posèrent sur ses oreilles. Seule la surprise empêcha Emmett de saisir l'inconnu, de le plaquer durement au sol, puis de se demander qui cela pouvait bien être. Heureusement pour sa soeur donc, il avait été surpris et le temps qu'il réagisse elle avait pris place à côté de lui, et lui parlait déjà. Le vampire ne laissa rien paraître, mais il venait bel et bien d'avoir peur.
_ Alors frangin, toi aussi tu en as marre de chez les Denali ?
Emmett sourit à sa soeur, un des rares sourires qu'il avait l'occasion de faire en ce moment.
_ Pas besoin de super pouvoir pour s'en douter, non ?
Il regardait sa soeur avec la complicité qui lie ceux qui se connaissent depuis longtemps. Non, Emmett n'aimait pas être chez les Denali. Déjà parce qu'elles lui faisaient un peu peur, avec leur côté "menthes religieuses", même s'il ne l'aurait jamais avoué. Non pas que le vampire soit dénué d'ouverture d'esprit, mais peut-être n'en était-il pas pourvu à ce point. Sans aller jusqu'à cantonner les femmes aux fourneaux, il n'aimait pas particulièrement l'attitude volage des soeur Denali sans parler de leur tendance "dominatrice". Emmett était pour l'indépendance des femmes... Mais jusqu'à un certain point !
Vielle école le vampire ? Un peu... Mais pas forcément dans le mauvais sens.
_ Il n'y a qu'à l'extérieur qu'on peut respirer...
Emmett fixa sa soeur, avec un plus grand sourire cette fois, qui se transforma en taquinerie. Rien de tel que l'humour pour cacher le mal être qu'on a au fond de soi. Qui peut croire que le clown est en fait bien triste ?
_ Techniquement, tu n'as pas besoin de respirer. Je te balancerais de cette falaise que ça serait pareil pour toi, mais bon tu es une bonne femme, on ne peut pas te demander de tout comprendre en un siècle... C'est pas grave tu as l'éternité devant toi !
Il se retenait de rire en arborrant un air pour le coup fort sérieux ! Non, Emmett n'était pas un macho, mais il aimait à jouer qu'il l'était !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Ven 18 Déc 2009, 00:02

_ Pas besoin de super pouvoir pour s'en douter, non ?

Je lui souris en hochant la tête. Puis je vis le visage de mon frère changer d’expression pour devenir celle que je connaissais tant. Je m’attendais déjà à recevoir une de ses fameuses blagues Emmettiennes. Elles qui devenaient si rare depuis que nous avions quitté Forks, déménager ne nous avais jamais dérangé mais là c’était différent car une partie de la famille était resté là-bas. En effet Bella était comme une sœur désormais , et l’âme et le sourire d’Edward était resté auprès d’elle, le rendant triste et souffrant. Emmett était , avec Rosalie, ceux qui paraissait le moins souffrir, pourtant j’étais persuadée que ce n’était qu’une image qu’ils tentaient d’afficher pour sauver la famille, en vain.

_ Techniquement, tu n'as pas besoin de respirer. Je te balancerais de cette falaise que ça serait pareil pour toi, mais bon tu es une bonne femme, on ne peut pas te demander de tout comprendre en un siècle... C'est pas grave tu as l'éternité devant toi !

J’éclatais de rire , comme à chaque fois qu’il disait une blague. Il prit son air sérieux, se retenant visiblement de rire, je pris la même expression:

-C’est certain! Je n’avais jamais remarqué! Il faut dire que nous sommes un peu fermée d’esprit…On croit que ce qu’on voit!
M’exclamais-je en m’élançant pour le pousser dans l’océan.

Il arrêta mon geste sans difficulté et j’éclatais à nouveau de rire en me retrouvant retournée sur le flanc (et pourtant Emmett n’avait pas utilisé sa force!)

-Quoi ?! Un gros grizzlis comme toi a peur d’attraper un rhum si il va se baigner? Je sais que tu es plus jeune que moi de 14 ans mais tu devrais savoir que ça aussi ce n’est pas possible monsieur le macho! Le taquinais-je en lui envoyant un coup de poing (qui ne parut même pas le déranger).

Emmett avait toujours eut tendance à se montrer macho, ce qui pouvait parfois en énervé plus d’une , mais chacun des Cullen savait qu’il ne faisait que rigoler, que c’était plus pour taquiner en faisant un peu son malin… Il ne faisait aucun doute pour nous qu’Emmett était en faite un gros nounours protecteur et affectueux. Et en ce moment je ne doutais pas de la sensibilité d’Emmett (puis si j’en doutais je n’aurais qu’à demander à mon mari en rentrant! Lui qui voit tout les sentiments!)…
Je me rasseyais à ses cotés avec un demi-sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 19 Déc 2009, 17:38

C'était toujours amusant pour Emmett de voir Alice tenter de le pousser. Naturellement, le plus grand chasseur des Cullen l'arrêta d'un simple geste, sans même tourner la tête, et une seule main lui suffit. Un sourire gagna le vampire. Il aimait jouer ce petit jeu, et c'était d'autant plus plaisant qu'avec Alice il était assuré de gagner. Le lutin était rapide, certes, mais quand le combat n'était pas faussé par les "dons" des autres, Emmett se plaisait à croire qu'il aurait toujours le dessus.
Elle finit assise à côté de lui, jamais le vampire n'aurait été délibérément brusque avec une femme, même une ennemie. D'ailleurs, il avait soulagé de devoir affronter James plutôt que Victoria... Les bonnes manières ont la vie dure ! Le lutin avait reprit une position à peu près stable et cherchait à répondre à sa blague, mais il est impossible d'égaler le Dieu Emmett...
Spoiler:
 
hj : je vais me faire taper !!! Espérons que papa ne lise pas !
_ Tu dis n'importe quoi le lutin de Pâcques...
Ah Emmett et ses surnoms, tout un concept !
_ Je n'ai peur de rien, et encore moins d'un rhume. Par contre, toi tu pourrais te casser un ongle à vouloir jouer avec un homme, un vrai...
Il sourit en songeant à une blague sur Jasper mais se contint, ce n'était pas le moment de plaisanter sur le sujet... Dommage !
_ Et je te signalerais que malgré mes 14 années de moi, je suis nettement en avance sur toi sur bien des points, ce qui n'est pas surprenant, puisque je suis un homme. Mais bon, je ne t'en veux pas, tu n'y peux rien, c'est ta nature... Passes un peu moins de temps dans les magasins et tu comprendras un peu plus de choses !
Venant de celui qui passait des heures devant les chaînes de sport, c'était un peu gonflé, mais il était fort probable que le vampire chercha, légèrement, la bagarre !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 19 Déc 2009, 19:07

Emmett toujours aussi sûr de lui balaya ma tentative de réponse avec un de ces nombreux surnoms:

_ Tu dis n'importe quoi le lutin de Pâques...


Je lui aurais bien répondu avec un surnom mais je savais que j’étais nulle en surnom, et surtout par rapport à Emmett…
Pâques…Je me demandais c’était quand, cela faisait longtemps que l’on ne fêtait plus grand-chose…Noël à la limite, même si le coté religieux déplaisait parfois à certain. D’ailleurs cette année nous l’avions totalement loupé… Depuis notre départ en septembre je n’avais plus aucun sens du temps, je me demandais d’ailleurs en quel mois nous sommes…

_Je n'ai peur de rien, et encore moins d'un rhume. Par contre, toi tu pourrais te casser un ongle à vouloir jouer avec un homme, un vrai...

Je fronçais les sourcils, menaçant du regard une quelconque blague à propos de mon mari. Mais apparemment Emmett réussit à s’en empêcher et se rabattu sur une autre remarque de macho professionnel.

_ Et je te signalerais que malgré mes 14 années de moins, je suis nettement en avance sur toi sur bien des points, ce qui n'est pas surprenant, puisque je suis un homme. Mais bon, je ne t'en veux pas, tu n'y peux rien, c'est ta nature... Passes un peu moins de temps dans les magasins et tu comprendras un peu plus de choses !

Cette fois je ne pouvais pas éviter sa blague, je vouais un culte au shopping c’est vrai, mais lui vouait bien un culte à la tv! Ce n’est pas mieux.

_C’est sûr que les chaines sportives sont beaucoup plus …Educative! Et puis sans moi tu serais toujours habillé comme un fan impulsif de sport, tu crois que tu attirerais autant les filles sans moi?!

Je me souviens encore de la dernière fois que j’avais emmené le colosse avec moi pour faire des boutiques, il avait râlé dés les premières secondes et sans mon don il se serait même enfoui une dizaine de fois…Ensuite il s’était intéressé au pire vêtement possible (même pas assortit!) juste par ce qu’ils faisaient penser à des équipes de sport. Depuis je ne l’avais plus obligé à me suivre et je lui achetais ses vêtements sans lui demander son avis…Il valait mieux!

_ Et au fait de quel «vrai homme» fais-tu allusion? Jasper , Carlisle ou Edward?

Je lui tirais la langue et m’attendais déjà à sa répartie hors pairs. Même si en réalité Jasper et Carlisle était plus que ravagé par la tristesse dernièrement et Edward ressemblait plus à un zombie qu’à un homme…
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 19 Déc 2009, 22:54

_ C'est sûr que les chaînes sont beaucoup plus... Educatives !
Emmett se redressa et la regarda droit dans les yeux.
_ Parfaitement ! Tout dépend des commentateurs, mais sache que le sport ne se borne pas uniquement aux terrains, les répercutions peuvent être mondiales !
C'était vrai... Et faux à la fois, mais bon il avait bien trop mauvaise foi pour le reconnaître.
_ Et puis sans moi tu serais toujours habillé comme un fan impulsif de sport, tu crois que tu attirerais autant les filles sans moi ?
Là, c'était tout trouvé, la réponse coulait de source.
_ Même nu ou en haillon je continuerais d'attirer les foules féminines... C'est mon aura divine, et ma beauté sans nom, sans parler de mon charme naturellement. Et puis tu n'as rien compris... Si je veux m'habiller ainsi, c'est pour ternir mon charme, et pour briser un peu moins les coeurs des filles et des femmes du monde, mais comme d'habitude, il faut que mon lutin impulsif contrecarre mes plans...
Il la grattifia d'un clin d'oeil, assorti d'un très large sourire, parce que ça lui faisait un infini plaisir de plaisanter ainsi, comme avant.
_ Et au fait, à quel vrai homme fais-tu allusion ? Jasper, Carlisle, ou Edward ?
Là il était un peu coincé... Personne ne peut critiquer Carlisle, c'est impossible. Quant à Edward, ça n'aurait pas été loyal de le faire en ce moment, et la réciproque valait aussi pour Jasper. Finalement, Emmett s'en sortit avec une pirouette, comme toujours (ou presque).
_ Comparé à moi, personne n'est vraiment un homme tu sais ? Mais je préfère ne pas le dire trop souvent, tu vois, je suis beaucoup trop modeste pour ça...
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 19 Déc 2009, 23:15

Emmett se redressa après ma première phrase, puis me répondit:

_ Parfaitement ! Tout dépend des commentateurs, mais sache que le sport ne se borne pas uniquement aux terrains, les répercutions peuvent être mondiales !


Je haussais un sourcil. Hum voir un gars transpirer en courant dans un rectangle à un vitesse de limace (comparé à nous…) est intéressant? Bon bah chacun ses goûts mais alors pas d’attaque au shopping!

_ Même nu ou en haillon je continuerais d'attirer les foules féminines... C'est mon aura divine, et ma beauté sans nom, sans parler de mon charme naturellement. Et puis tu n'as rien compris... Si je veux m'habiller ainsi, c'est pour ternir mon charme, et pour briser un peu moins les cœurs des filles et des femmes du monde, mais comme d'habitude, il faut que mon lutin impulsif contrecarre mes plans...



Il me sourit et me fit un clin d‘œil je lui rendis son sourire, avec un peu d’imagination et je pouvais presque me croire encore à Forks, encore dans le bonheur de la routine.
Après que j‘aille lâche ma dernière remarque désobligeante il parût hésité avant de s‘exclamer:

_ Comparé à moi, personne n'est vraiment un homme tu sais ? Mais je préfère ne pas le dire trop souvent, tu vois, je suis beaucoup trop modeste pour ça...



Là je n’en pouvais plus, j’éclatais de rire. Mon premier éclat de rire depuis longtemps, j’eus l’impression que j’allais exploser de rire, j’aurais aimer pouvoir encore rire comme ça plus souvent, avec toute la famille…

_C’est sur! Tu es un exemple de modestie ô dieu Emmett!
Dis-je sarcastique et toujours en riant, C’est certain que par rapport à toi personne n’est un homme…Je dirais même que par rapport à toi ils ont l’air de…Vampires!

Je ris encore un peu avant de me calmer, je gardais tout de même mon sourire taquin, mon sourire d’autrefois…


Dernière édition par Alice Cullen le Dim 20 Déc 2009, 17:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 19 Déc 2009, 23:41

Emmett regarda sa soeur sourire puis rire et son coeur mort fit un bond. Il n'avait pas beaucoup d'ambitions dans la vie, ou dans la mort, mais celle de rendre les membres de sa famille heureux arrivait en tête de tout. Oui, si Emmett se plaisait autant à plaisanter, à se chamailler, ou à taquiner, c'est parce qu'il s'agissait en quelques sortes de la mission dont il s'était investi, depuis son arrivée dans la famille. C'était un devoir quotidien, un costume qu'il fallait mettre, jour après jour. Il y en avait des nettement pires, et Emmett ne se plaignait pas. C'était son identité, son rôle, sa façon d'être.
Quand il parvenait à déclencher un rire, ou même à faire s'étirer un sourire, ça le comblait, surtout dans le contexte actuel ! En cet instant, Alice rayonnait, presque comme d'ordinaire, comme avant quoi. En tous les cas, elle riait.
D'ailleurs, c'est d'une voix cristalline qu'elle lui lança :

_ C'est sûr ! Tu es un exemple de modestie ô dieu Emmett !

Le vampire en aurait presque rougi... Il était vrai qu'il était grande gueule, et qu'il aimait à plaisanter, mais en un sens il était réellement modeste, puisque le moindre compliment le troublait. Néanmoins Alice, en soeur concernée, se préoccupa aussitôt de ne pas le laisser ainsi dans l'embarras. Que ne ferait-on pas pour la famille ?

_ C'est certain que par rapport à toi personne n'est un homme... Je dirais même que par rapport à toi ils ont l'air de... Vampires !

Pour le coup, le vampire se trouva bien bête parce qu'il était mouché...

_ Dites donc jeune fille, je ne vous permets pas ! Je suis un vampire à part entière, et suffisamment pour vous corriger si nécessaire !

Oui, c'était bien en deça du niveau "Emmettien" ordinaire, mais bon étant donné le contexte actuel, c'était déjà pas si mal. Les deux vampires se trouvaient toujours au bord de l'océan, sur une falaise, et Emmett songea qu'il pouvait tout aussi bien basculer, par accident, et contempler son cher lutin avec les cheveux pleins de sel, et les vêtements trempés. Rirait bien qui rirait le dernier !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Ven 25 Déc 2009, 23:41

J’étais assez fière (je l’avoue) de mes réponses. Même lorsqu’Emmett répondit j’avais «gagné». J’étais contente d’oublier en partie les problèmes. Même si pour me sentir vraiment bien il m’aurait fallu sentir la main de mon mari dans la mienne… Et aussi sentir l’air humide de Forks…Sans oublier le rire de Bella et Edward, avec quelques remarques de Carlisle et Esmé... Mais tout cela semblait impossible, inaccessible. Cette remarque rétrécit mon sourire.

_ Dites donc jeune fille, je ne vous permets pas ! Je suis un vampire à part entière, et suffisamment pour vous corriger si nécessaire !

Je ricanais, taquine, devant la niveau de sa réponse. Jeune fille! Si 108 ans c’est «jeune»! Et même si c’était dur dernièrement Jasper et moi étions toujours marié, cela inclus que l’on doit me dire «madame»!

*Me corriger? Essayes donc!*Pensais-je.

Je lui adressais un regard sarcastique et fit aller mes jambes, mes pieds cognant et faisant tombé les pierres instables de la falaise.

-Le lutin: un point, l’ours: zéroooooo!
Dis-je d’un ton chantant avec une petite chorégraphie de victoire.

Tandis que le regard d’Emmett glissait vers moi, une vision assez floue d’incertitude m’assaillit. Après un bref aperçu de ma tenue ruinée par le sel, de mon brushing difforme et de visage défiguré par la colère rencontrant celui hilare de mon frère j’en sortais pour me retourner vers mon frère avec un regard assassin.

-N’y pense même pas! Ou je te torturerais jusqu’à la fin de l’éternité!
Grondais-je tout en lui lançant des éclairs. Tu me touches, je te bouffe!

Je lui montrais les dents, m’agrippant au sol bien que mon frère ne paraissait pas encore décidé à me jeter. Mais il semblait toujours hésité alors mieux vaut prévenir que guérir!
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 00:44

_ Le lutin un point, l'ours zéro !
Alice semblait contente d'elle, même si ces réponses ne dépassaient pas le stade du correct. Elles l'atteignaient, mais il n'y avait pas de quoi non plus se goncer comme elle le faisait. De toute façon, il était presque impossible d'égaler le "dieu" Emmett, pour reprendre la formule de sa soeur. Personne ne s'y essayait plus d'ailleurs, la famille l'avait bien compris, et assez rapidement.
De toute façon, qui aurait pu prétendre au titre ? Carlisle ? Non il était trop sérieux (et un peu trop coincé, mais on ne lui en voulait pas), Edward... Eh bien même lui, et même en temps normal, en se voyant dans un miroir aurait déprimé. Quant à Jasper... Disons que la vie ou la mort ne lui avaient pas vraiment appris à être drôle, mais qui pouvait le lui reprocher ? Ce n'était pas sa faute. En somme donc personne ne pouvait l'égaler...
Etait-il besoin de préciser que Rosalie appréciait trop l'humour de son mari, et le tenait en trop haute estime pour tenter de le dénaturer ? Esmée... Passait beaucoup trop de temps à s'inquièter pour eux tous. Quant à Alice enfin, le seul moyen pour elle de parvenir à atteindre le niveau d'Emmett aurait été de lui piquer ses vannes avant qu'il ne les formule, ce qui n'avait rien de fair-play...
En parlant d'Alice, justement, son frère la vit balancer ses pieds au bord du précipice, mais avant même que l'idée puisse prendre forme dans son esprit, la lutine lui jouait un remake de "j'ai les yeux revolver et le regard qui tue" aussi Emmett resta tranquille (au moins pour l'instant). Si un humain était passé dans le coin, il aurait certainement cru qu'ils allaient se suicider d'un instant à l'autre ! Heureusement, ils étaient seuls...
_ N'y pense même pas ou je te torturerais jusqu'à la fin de l'éternité ! Tu me touche, et je te bouffe.
Là ce fut au tour d'Emmett d'éclater de rire ! Alice ? Lui faire du mal ? On pouvait difficilement formuler idée plus ridicule !
_ Allons allons mon gnome des îles... Ne va pas dire des choses que tu ne penses pas ! Tu ne pourrais jamais me faire du mal, quand bien même tu le voudrais vraiment ! Je veux dire, de 1) tu n'es pas assez sadique pour cela, de 2) tu sais ce que l'éternité implique et je suis désolé de te dire que tu n'auras JAMAIS la patience et enfin de 3), mais je ne voulais pas le dire pour ne pas te vexer, tu ne pourrais pas parce que je ne me laisserais pas faire, et que je suis nettement plus fort que toi.
Avec un sourire indulgent, il la regarda et posa une main sur son épaule.
_ Je ne t'en veux pas va, je veux bien croire que tu t'es laissée emporter... Et puis, qui ne voudrait pas me croquer ? Je suis tellement irresistible, mais je pensais que tu étais un peu plus immunisée, avec les années s'entend...
Lui tapottant l'épaule, il leva les yeux au ciel.
_ Ah les femmes...
Pour le coup, il était content de lui. Emmett + 2, Alice... 1 point mais discutable !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 03:25

Après l’avoir assez fusillé du regard pour qu’il fasse disparaitre cette idée de sa tête, Emmett décida d'éclater de rire. Evidemment, moi-même je m‘aurais vue, j‘aurais ris. Même si je l‘aurais voulu de tout mon cœur, même pour une raison bien plus importante que mon pull en cachemire bleu marine, je n’aurais pu faire du mal à qui que ce soit dans ma famille. Non pas que parfois l’envie de baffer Edward, ou même Jasper et Emmett, ne m’ai manquée mais simplement que jamais je ne pourrais les blesser, physiquement ou psychologiquement. Je serais d’ailleurs deux fois plus en colère sur moi qu’eux.
Et dernièrement, le fait de voir Jasper et Edward si anéantis me brisait le cœur (aussi inerte soit-il). J’avais l’impression de suffoqué à chaque fois que je me retrouvais face à mon mari, j’avais même pris l’habitude de m’arrêter de respirer. Son visage, si beau, et recouvert de ce masque de douleur. Je frémis malgré moi sur la falaise, me recroquevillant discrètement.
_ Allons allons mon gnome des îles... Ne va pas dire des choses que tu ne penses pas ! Tu ne pourrais jamais me faire du mal, quand bien même tu le voudrais vraiment ! Je veux dire, de 1) tu n'es pas assez sadique pour cela, de 2) tu sais ce que l'éternité implique et je suis désolé de te dire que tu n'auras JAMAIS la patience et enfin de 3), mais je ne voulais pas le dire pour ne pas te vexer, tu ne pourrais pas parce que je ne me laisserais pas faire, et que je suis nettement plus fort que toi. Dit-il , sûr de lui.

Il mit sa main sur mon épaule, me regardant en jouant l’adulte. Ses blagues avaient beaux me «réchauffer» un peu, je souffrais toujours. L’image du visage meurtri de mon mari hantait mon esprit, se collant à la rétine de mes yeux. J’étouffais un gémissement, tentant de reprendre un sourire convainquant.

_ Je ne t'en veux pas va, je veux bien croire que tu t'es laissée emporter... Et puis, qui ne voudrait pas me croquer ? Je suis tellement irrésistible, mais je pensais que tu étais un peu plus immunisée, avec les années s'entend...

Il tapota -comme l’on tapote le crâne d’un chien- mon épaule. Je me dégageait sèchement et cognait son bras d’un geste évasif.

_ Ah les femmes... Souffla-t-il comme si c’était la plus grosse bêtise du monde.


-Mais bien-sur Emmett! Tu sais que j’ai toujours voulu te sauter dessus! D’ailleurs là je dois m’empêcher de t’arracher tes vêtements!
Ricanais-je , ironique.

Je recommençais peu à peu à respirer, tentant de m’enlever les images des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 14:01

Emmett éclata de rire. Alice ? Lui arracher ses vêtements ? Encore plus ridicule ! Bon sang que cela faisait du bien de se détendre ainsi !
_ Parce que tu prendrais le risque d'abîmer les précieux bouts de tissu que tu me mets sur le dos ? Je me fais disputer à chaque fois que, malencontreusement, j'en salis ou déchire un ! Tu ne seras plus crédible dans tes menaces si tu fais ça...
Le grand et fort Emmett se redressa, et la dépassa plus encore par la même occasion. Quand une lignée est toute tracée, il ne reste plus qu'à foncer, et le vampire ne se fit pas prier !
_ Allez, arrête de bouder va, ça va te coller des rides précoces, ce qui serait dommage parce que déjà que tu n'as pas beaucoup d'atouts... Va pas gâcher ta trogne en plus du reste, il te restera quoi ?
Là il venait d'exploser les records, mais il avait encore des réserves, comme il le prouva juste après quand, regardant l'eau, il songea à aller piquer une tête. Il lança un regard vers l'océan qui se déchaînait sous eux, puis il devança le regard assassin de sa soeur.
_ Quoi ? Ca pourrait être marrant ! Tu as vu ses vagues ? Si tu te contractes suffisamment, tu pourrais me faire une planche de surf, un peu petite d'accord, mais tu servirais enfin à quelque chose...
Le vampire était tout content de lui. Cela faisait une éternité qu'il n'avait pas taquiné quelqu'un comme ça, ce que cela pouvait faire du bien !! Mais brusquement il nota l'air étrange de sa soeur et se sentit obligé de préciser.
_ Hey Alice (il n'utilisa pas de surnom pour le coup). Tu sais que je plaisante, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 18:44

Je tentais de me joindre tant bien que mal à Emmett lorsqu’il éclata de rire.

_ Parce que tu prendrais le risque d'abîmer les précieux bouts de tissu que tu me mets sur le dos ? Je me fais disputer à chaque fois que, malencontreusement, j'en salis ou déchire un ! Tu ne seras plus crédible dans tes menaces si tu fais ça...

Il se redressa, me dominant sur plus de 30 centimètres au moins -pas très dur avec mon 1M47- et continua sa tirade avec un sourire plus narquois encore.

_ Allez, arrête de bouder va, ça va te coller des rides précoces, ce qui serait dommage parce que déjà que tu n'as pas beaucoup d'atouts... Va pas gâcher ta trogne en plus du reste, il te restera quoi ?

Il paraissait encore plus content de lui, fier coq qu’il était. Puis ma vision me revint et déjà je m’apprêtais à l’attaquer avec des regards on ne peut plus explicite. Il devança mon intention en feignant une voix détachée et innocente:

_ Quoi ? Ca pourrait être marrant ! Tu as vu ses vagues ? Si tu te contractes suffisamment, tu pourrais me faire une planche de surf, un peu petite d'accord, mais tu servirais enfin à quelque chose...

Je voulus lui répondre du tac-o-tac mais ses derniers mots résonnèrent en cœur avec l’image de mon mari. «tu servirais enfin à quelque chose» … C’est vrai que cela faisait longtemps que je ne servais plus à rien, je n’vais même pas su prévoir tout les…problèmes…de Septembre. Je n’arrivais même pas à arracher un sourire à mon mari. Je n’arrivais même pas à me montrer forte. Je n’arrivais pas à l’aider, et cela suffisait déjà pour rendre ma non-vie totalement inutile.
Remarquant certainement mon regard perdu et déprimé Emmett cru bon de précisé d’une voix plus douce:

_ Hey Alice... Tu sais que je plaisante, n'est-ce pas ?

J’hochais la tête:

-Oui, je sais..C’est juste que…J’aurais aimé que Jaz soit ici aussi. A rire comme autrefois. Même un faible sourire…

J’eus la soudaine impression que mon cœur inerte se brisait, sur le coup j’étais heureuse de ne pas pouvoir pleurer car sinon j’étais certaine que dire ces mots à voix haute m’aurait fait éclater en sanglot…
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 20:59

L'esprit humain est une machine extraordinairement complexe. Parfois, c'était le meilleur des boucliers de protection ; à l'inverse il pouvait devenir la plus terrible des prisons. Parfois, il vous fait voleter d'un sujet à l'autre, d'un monde à un autre... Une ambiance, un son, une odeur, une paroles, une image... Un rien pour transformer l'univers pourtant fixe dans lequel vous vous trouvez.
Oui, l'esprit humain était un interface fascinant et Emmett, malgré les neuf décennies d'exploration, n'en avait toujours pas fait le tour. A dire vrai, il savait que cela resterait un mystère, à jamais.
Sans parler de l'esprit des femmes...
En cet instant, malgré ses blagues, et malgré les rires partagés quelques secondes plus tôt, Alice n'allait pas bien. En fait, elle n'avait jamais cessé de se sentir mal, mais elle l'avait furtivement oublié. Emmett aurait voulu que cela dure plus longtemps.
S'il était un don qu'il souhaiterait plus que tout posséder, c'était celui d'absorber la peine des autres, quitte à devoir la prendre pour lui. Oui, pour les gens qu'il aime, il aurait tout enduré...
Sauf qu'en cet instant, il était totalement impuissant.
_ Oui, je sais, c'est juste que j'aurais aimé que Jazz soit ici aussi. A rire comme autrefois. Même un faible sourire.
Le mastodonte passa un bras autour des épaules de sa soeur et l'attira (peut-être un peu brusquement) à lui.
_ Allez ma caille farcie, ça va s'arranger va... Le temps fait tout passer, tu le sais aussi bien que moi. Il y aura forcément une solution, même si nous ne la voyons pas encore.
Il souriait, même si elle ne pouvait pas le voir puisqu'il avait coincé sa tête sous son menton.
_ De toute façon, Jazzy n'a jamais été un gai luron non plus... En même temps je le comprend, quand on fréquente une fille comme toi...
Il la sentit se tendre, mais il savait que l'heure n'était pas à la plaisanterie, alors il poursuivit sur sa lancée, en ajoutant.
_ C'est un peu comme avec Rose, on passe tellement de temps à s'assurer que personne ne vous approche... Des mecs s'entend ! Remarque je ne peux pas les blâmer, vous êtes les plus belles créatures de cette terre, alors forcément ça attire les convoitises...
Il espérait qu'elle apprécierait son compliment, parce qu'il n'en faisait pas si souvent que cela. Tactique Emmettienne : détourner l'esprit du problème, en attendant de trouver une solution !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 22:47

Emmett me prit par les épaules et m’attira vers lui, j’étouffais un «ouille» en me heurtant contre lui. Décidément la délicatesse physique n’est vraiment pas son fort.

_Allez ma caille farcie, ça va s'arranger va... Le temps fait tout passer, tu le sais aussi bien que moi. Il y aura forcément une solution, même si nous ne la voyons pas encore.

Ma caille farcie, cela me fit sourire. Je devrais faire un dictionnaire avec toute ses âneries.

-Oui mais cette fois c’est différent…Murmurais-je en pensant au noël qui s’était écoulé sans un seul hommage, sans un seul cadeaux, sans même le compte à rebours.

_ De toute façon, Jazzy n'a jamais été un gai luron non plus... En même temps je le comprend, quand on fréquente une fille comme toi...

Jazzy… Je commençais à croire que ma tête était vide à force d’entendre résonner son nom. Jazz n’avait jamais été du genre à blaguer, il aimait mieux rire des blagues des autres, même si, lorsque les blagues d’Emmett me visaient, il ne riait plus. Jazz sentait à chaque fois qu’une de ses blague vexaient quelqu’un, on comprend alors qu’il n’en soit pas fan. Je parvenais à peine à me souvenir de son rire… Quand un fréquente une fille comme moi, Jazz se serait-il plaint de moi? C’est vraie que j’étais exaspérante, avec mes manies, mes folies… J’avais toujours cru qu’il aimait cela chez moi, peut-être que je m’étais trompée… Si ça ce trouve il n’est pas comme ça à cause de L’accident, il est comme ça parce que son ancienne vie lui manque. Il ne ressent peut-être plus rien pour moi mais a peur de nous blesser si il s’en va… Il est tellement inquiet de causer de la tristesse… Je me tendais, avec une soudaine envie de me jeter moi-même de la falaise.

_ C'est un peu comme avec Rose, on passe tellement de temps à s'assurer que personne ne vous approche... Des mecs s'entend ! Remarque je ne peux pas les blâmer, vous êtes les plus belles créatures de cette terre, alors forcément ça attire les convoitises...

Emmett voulait apparemment rattraper le coup… Un compliment est si rare de sa bouche! Je me forçais à sourire, tout de même flatté de la compassion de mon frère.
J’étais donc dans un état aussi piteux, intérieurement je comprends mais extérieurement je m’efforçais pourtant de cacher au mieux chacune de mes souffrances. Je me retournais scrutant les bois avec un vague espoirs de voir apparaitre Jasper, mais évidement pourquoi serait-il là alors qu’il est évident qu’il ferait tout pour ne pas me croiser. Je me demandais même si il ne préfèrerait pas que je m’en ailles. Face à une telle angoisse je me mis à trembler, je tournais des yeux effrayés vers Emmett:

-Tu …Tu crois qu’il préfèrerait que je m’en aille? Criais-je presque avant d’ajouter plus bas: Si ça le rendrait plus heureux je pourrais m‘éloigner…


Tout allait vite dans ma tête. Je reposais ma tête contre Emmett, fermant les yeux en tentant de me calmer.
Pourtant ça me paraitrait si logique: il aimerait rester dans la famille mais je l’ennuies, je suis si énervante! Pourquoi je ne peux pas être comme Rosalie? Calme et sérieuse, ça plairait surement plus à Jasper. Du coup Jasper n’oserait pas me quitter, de peur d’être rejeté de la famille, mais en aurait marre de moi. Je fermais mes yeux encore un peu plus fort.

-Je suis si énervante!
Ajoutais-je d’une voix rageuse.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 26 Déc 2009, 23:31

Oh que oui : l'esprit féminin est une chose bien alambiquée ! Emmett venait de faire un compliment à Alice, et il avait été sincère ! Alors certes, il y avait un bémol dans sa voix, mais celui-ci était légitime ! Pour le vampire, Rosalie était la femme la plus belle au moins, et nécessairement Alice arrivait après elle, mais comment pouvait-on s'en offusquer ? Au contraire, sa réaction était parfaitement saine et justifiée ! Pourquoi Alice le prenait-elle ainsi ? L'instant d'après, le plus jeune des Cullen obtenait sa réponse...
_ Tu... Tu crois qu'il préfèrerait que je m'en aille ? Si ça le rendrait plus heureux je pourrais m'éloigner.
La réaction vampirique fut immédiate, l'instant d'après la main d'Emmett s'abattait sur l'arrière du crâne de sa soeur, comme dans l'idée de lui remettre les idées en place.
_ Ca suffit avec ces idioties ! Le jour où Jasper voudra que tu partes je mangerais mes chaussures !
Ayant parlé un peu vite, il fixa ses chaussures un instant, avant de poursuivre.
_ Tout ce que je veux dire, c'est qu'il a besoin de toi, sauf qu'il est trop occupé à se rendre coupable des malheurs de la famille pour sentir qu'il te mérite encore !
Sa soeur se blottit contre lui et Emmett la serra par réflexe.
_ Je suis si énervante !
Le vampire soupira.
_ En cet instant oui...
Puis il reprit plus doucement.
_ Entre toi et moi Alice, je suis marié à Rosalie. S'il y a bien une fille énervante c'est elle, mais n'essaie pas comprendre pourquoi je l'aime plus que tout. Jasper te connait suffisamment pour savoir qui tu es et ce que tu es. Depuis le temps que vous êtes mariés, si vous aviez dû cesser de vous supporter, ça serait arrivé depuis longtemps ! Ton seul problème en ce moment c'est la culpabilité de ton mari, c'est tout !
Réfléchissant, il se retint d'ajouter quoi que ce fut, la laissant méditer ses paroles pleines de sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Dim 27 Déc 2009, 02:20

Emmett mit sa main derrière ma tête, je n’esquivais même pas son geste.

_Ca suffit avec ces idioties ! Le jour où Jasper voudra que tu partes je mangerais mes chaussures !

Il fixa d’ailleurs ses chaussures avec une petite grimace qui m’aurait presque fait rire avant de poursuivre:

_ Tout ce que je veux dire, c'est qu'il a besoin de toi, sauf qu'il est trop occupé à se rendre coupable des malheurs de la famille pour sentir qu'il te mérite encore !

Je me blottis un peu plus, toujours aussi tremblante. Mais pourquoi ne vennait-il pas vers moi? J’avais tenté, au début, de garder notre lien. Mais il s’était enfuis, éloigné peu à peu. Même le soir nous étions chacun à un bout du divan. Offensée en quelque sorte, je m’étais repliée. Et je l’attendais inlassablement. Mais il ne revenait pas, il m’évitait, me blessant un peu plus chaque jour...

_En cet instant oui...Dit-il d’un ton de constatation qui me fit sourire.

C’est vrai que j’étais un peu stupide… Après tout tout le monde était étrange depuis notre départ… Depuis quand j’étais si parano? Encore un truc de fille..Pff.

_ Entre toi et moi Alice, je suis marié à Rosalie. S'il y a bien une fille énervante c'est elle, mais n'essaie pas comprendre pourquoi je l'aime plus que tout. Jasper te connait suffisamment pour savoir qui tu es et ce que tu es. Depuis le temps que vous êtes mariés, si vous aviez dû cesser de vous supporter, ça serait arrivé depuis longtemps ! Ton seul problème en ce moment c'est la culpabilité de ton mari, c'est tout !

J’acquiesçait avec un petit sourire. Puis après avoir un peu réfléchis j’ajoutais:

-Emmett, je peux te demander une faveur? J’aimerais vraiment que tu parles à Jasper… Pas de ma part hein! Juste lui parler…Voir comment il va…Pas spécialement dans l’immédiat…Mais penses-y si tu veux bien.

[HJ: comme ça ,ça colle avec votre topic! Qui colle lui-même avec celui de Jaz et moi XD]
Je lui lançais un regard plein d’espoir.
Si il parlait à mon âme sœur peut-être apprendrait-il son état d’esprit…Car moi j’avoues ne pas le cerner, j’ai l’impression horrible de le perdre un peu plus à chaque seconde. Comme si nous étions chacun sur un morceau d’iceberg et que nous partions d’un coté différent. Lui vers le brouillard obscure, moi vers une chute mortelle. Et pour évité cela je tends la main vers lui mais lui me tourne le dos et la distance augmente. Bientôt nous serions hors d’atteinte de l’autre, et il me fallait éviter cela.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Dim 27 Déc 2009, 02:36

HRPG : normal je suis le meilleur !
Alice lui demanda un petit service et le vampire sourit. Au moins il se sentait utile, même s'il n'avait pour l'heure aucune idée de la façon qu'il aurait de s'y prendre. Après tout, il était Emmett Cullen ! Le seul et unique ! Il s'en sortirait !
(De toute façon, il pouvait difficillement aggraver la situation !).
_ Bien sûr que j'irais lui parler, mais tu ne me crieras pas dessus après quand il reviendra vers toi...
Il parvint à son but : elle releva la tête et l'interrogea de ses grands yeux de cocker ainsi que d'une petite moue craquante.
_ Eh bien, murmura-t-il en feignant d'être ennuyé. Quand je lui aurais parlé il ne voudra plus te quitter... Surtout que s'il s'inspire de mon aura de séducteur tu pourrais passer des semaines entières dans votre chambre jeune fille, sache-le bien ! Le cas échéant, je ne veux pas être tenu pour responsable ! Ce n'est pas de ma faute si je suis pourvu d'un tel sex-appeal.
Il lui sourit et lui embrassa le front. Sa voix reprit des accents sérieux et son visage aussi.
_ Tant que je peux rendre service, tu sais bien que je le ferais.


*Même si je ne sais pas comment je vais me débrouiller...*

_ Par contre je n'irais pas aujourd'hui, sans quoi il sentirait mon aura de "je ne suis pas ici uniquement par mon impulsion propre mais tu n'es pas censé le savoir" !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Lun 28 Déc 2009, 18:46

Emmett sourit puis , après une seconde de réflexion, me répondit:

_ Bien sûr que j'irais lui parler, mais tu ne me crieras pas dessus après quand il reviendra vers toi...

Je ne compris pas le sens de ses dires, pourquoi devrais-je crier? Allait-il lui dire quelque chose qui me fâcherait? Malgré une imagination générale bonne je ne trouvais pas de phrase qui pourrait gâcher un moment avec mon époux. Je relevais la tête vers le vampire et l’interrogeais silencieusement.

_ Eh bien, chuchota-t-il avec ennui. Quand je lui aurais parlé il ne voudra plus te quitter... Surtout que s'il s'inspire de mon aura de séducteur tu pourrais passer des semaines entières dans votre chambre jeune fille, sache-le bien ! Le cas échéant, je ne veux pas être tenu pour responsable ! Ce n'est pas de ma faute si je suis pourvu d'un tel sex-appeal.

Je ris tandis qu’il m’embrassait le front.

-Si tu as un tel sex-appeal fais attention qu’il ne saute pas plutôt sur toi ! Dis-je en riant devant l’absurdité de mes paroles.

Puis soudain Emmett redevint sérieux -ce qui est très effrayant d’ailleurs- et s’adressa à moi d’une voix posée:

_ Tant que je peux rendre service, tu sais bien que je le ferais, Dit-il. Puis après avoir retrouvé son visage plaisantin: Par contre je n'irais pas aujourd'hui, sans quoi il sentirait mon aura de "je ne suis pas ici uniquement par mon impulsion propre mais tu n'es pas censé le savoir"!

Je souris et hochais la tête. Des mois sont passés dans cette même ambiance, je pourrais attendre un peu plus.

-Pas de problèmes, c’est déjà gentil de ta part. Tu es le seul de la famille qui aurait accepté sans une énorme grimace ou un regard vide de zombie. Dis-je, moitié blaguant, moitié attristé par cette vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Lun 28 Déc 2009, 20:14

_ Si tu as un tel sex-appeal fais attention qu'il ne saute pas plutôt sur toi.
Emmett partagea son rire, soulagé intérieurement que ce fut absurde. Né dans une époque où l'homosexualité constituait un tabou certain, il n'aurait pas bien su comment réagir. A dire vrai il ne s'était jamais posé de questions sur ce sujet, il aimait bien trop les femmes ! Mais il lui était arrivé de surprendre des regards langoureux que des jeunes adolescents posaient sur lui, notamment aux lycées ou aux universités qu'il avait fréquenté. Quand il s'agissait de jeunes filles, il savait comment réagir, et ma foi il trouvait cela plutôt flatteur. Par contre, quand ces attentions ne venaient pas du sexe opposé...
_ Je saurais me défendre ne t'inquiète pas. Et puis, je ne pense pas que je puisse avoir la moindre chance, étant donné qu'il est irrémédiablement amoureux de toi ! Soit dit en passant, ça m'arrange bien pour le coup, parce que j'aurais mal vu comment empêcher que Rosalie lui arrache la tête... Après tout, elle a décimé les rangs de mes admiratrices !
Emmett sourit. Bien sûr, sa femme n'avait tué personne, mais son regard suffisait à faire fuir les imprudentes, et ce pour un bon moment. Ce n'était pas plus mal et Emmett laissait faire, puisqu'il pratiquait le même "regard qui tue" pour ceux qui posaient les yeux sur elle. En somme, il règnait la parité dans leur couple sur ce point !
Un peu après, Alice le remercia pour le service qu'il lui rendait. Il était bien à présent ! Que dire ? Les remerciements le gênaient, principalement parce qu'il ne faisait que rarement quelque chose dans le but d'obtenir autre chose en retour. Aussi, s'il aidait sa soeur, c'était pour le plaisir de le faire, et pour l'amour qu'il lui porter. Pas de quoi en faire un plat...
_ En même temps faut les comprendre... C'est que ton homme ne prend plus vraiment soin de lui en ce moment, il faut pouvoir supporter l'odeur...
Emmett sourit, content de lui.
_ Mais bon, je suis suffisamment fort et courageux pour passer outre, pour toi jeune fille, uniquement pour toi !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Mar 29 Déc 2009, 03:14

Emmett se joignit à mon rire.

_Je saurais me défendre ne t'inquiète pas. Et puis, je ne pense pas que je puisse avoir la moindre chance, étant donné qu'il est irrémédiablement amoureux de toi ! Soit dit en passant, ça m'arrange bien pour le coup, parce que j'aurais mal vu comment empêcher que Rosalie lui arrache la tête... Après tout, elle a décimé les rangs de mes admiratrices !

Puis il sourit, les yeux dans le vague. Il pensait certainement à Rosalie.
Moi j’évitais tant bien que mal de penser à mon âme sœur, me concentrant sur les loutres, visionnant leurs futurs: Elle , elle allait se tuer sur un rocher. Elle, elle allait accoucher le mois prochain. Elle, elle allait mourir de vieillesse et la dernière allait continuer de nager. Nager sans arrêt, plus loin. Elle était libre et pour la première fois de ma non-vie je l’enviais car moi j’avais l’impression d’être emprisonnée dans mes propres pensées.
La dernière fois que j’avais nagé c’était il y a un an. Pendant un jour de soleil où je n’avais pas faim j’étais partie avec Jaz pour nagé un peu. On s’était éloigné beaucoup, jusqu’à ce que rien ne reste à l’horizon, et l’on était resté là. Ensemble. On savourait les instants en plongeant dans les profondeurs pendant des heures. Tellement profondément que l’on ne voyait plus ce qui nous entourait, mais pas trop pour que l’on puisse se voir. Et puis…Le reste restera entre lui et moi!
Je souris malgré moi, avec nostalgie puis Emmett me parla:

_En même temps faut les comprendre... C'est que ton homme ne prend plus vraiment soin de lui en ce moment, il faut pouvoir supporter l'odeur...

Emmett sourit, tout fier, tandis que moi je pinçais les lèvres. Le foudroyant du regard. Je n’aimais pas du tout le faite qu’il parle en mal de mon mari.

-Oublierais-tu que c’est de mon mari que tu parles? Je pourrais te le faire payer.

Mon mari…Malgré tout. N’est-ce pas? Pour moi oui mais pour lui? Je balayais ces questions pour continué mon regard qui tue. Je disais pouvoir le lui faire payer, mais j’ignorais en fait comment.

_ Mais bon, je suis suffisamment fort et courageux pour passer outre, pour toi jeune fille, uniquement pour toi !

Je lui souris et levais les yeux aux ciel. Emmett m’exaspérait parfois, parce qu’il était un des seul qui pouvait balayer mes colères avec une de ses blagues.

-Emmett, dis-je en riant, tu m’exaspères parfois tu sais!?
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Mer 30 Déc 2009, 22:16

Emmett aimait à provoquer son monde, ce n'est pas une formulation surprenante. Emmett était ainsi, joueur, taquin. Il l'avait été depuis sa plus tendre enfance, et à dire vrai même avant sa naissance, qu'il avait choisi de provoquer avec trois semaines d'avances. Prématuré, il n'en avait pourtant pas été un des plus gros bébés que sa mère ait porté, et la pauvre avait eut besoin d'un peu de temps pour se remettre.
Du temps, il ne lui en avait guère laissé, puisqu'il avait appris à marcher au plus vite, histoire de commencer à semer la terreur dans la maison familiale au grand dam de sa pauvre mère qui avait manqué de s'arracher tous les cheveux plus d'une fois et qui fort heureusement ne souffrait d'aucun problème cardiaque. A trois ans, il avait fini sous un tonneau empli de vin, coincé sous le bois pour avoir voulu se cacher derrière. A cinq ans, il se cassait pour la première fois la jambe en montant sur l'étalon (en pleine période de rut de surcroît) de son père. Le mois qu'il avait passé allongé avait été long pour toute la famille... On pourrait multiplier les exemples.
Il avait provoqué son père milles et une fois, pour tester les limites de l'autorité parentale, par jeu plus que par méchanceté, et aujourd'hui encore, pourtant immortelles, ses fesses se souvenaient des punitions paternelles. Son dos également. Il n'avait jamais compté, mais les coups qu'il avait pris devaient atteindre le million ! Son pauvre père, avec l'âge qui avançait, finissait par se fatiguer plus vite qu'Emmett qui, beau joueur, se soumettait à une deuxième round sans protester. Après tout, lui-même reconnaîtrait qu'il en avait mérité la grande majorité... Et s'il était insolent, il n'était pas rebelle.
A l'école, qu'il n'avait pas fréquenté bien longtemps, c'étaient ses professeurs qui avaient souffert de son humour, à l'exception de sa professeur de français, Mlle Chopin, la belle et douce enseignante. Elle avait toujours été la seule à se trouver à l'abri des blagues, provocations et tumultes "émettiens", et aujourd'hui encore le français était la langue étrangère que le vampire maîtrisait le mieux, allez savoir pourquoi...
A l'adolescence, les jeunes filles avaient également été persécutées, mais là ce n'était pas de la faute d'Emmett, parce qu'il n'avait pas su décoder les trois quarts des signes de séductions envoyés par la gente féminine. Il avait connu des des femmes, deux en fait, mais il les avait plus fréquentées sur un plan physique que psychique. On ne peut pas tout avoir...
Enfin bref, hormis en "amour", Emmett aimait à faire tourner son monde en bourrique, et à en juger par le regard noir que lui lança Alice, il venait de réussir, une nouvelle fois.
_ Oublierais-tu que c'est de mon mari que tu parles ? Je pourrais te le faire payer !
Le grand vampire rit doucement, sans répondre. Voilà bien là un débat stérile. Par la force, il aurait vaincu sa soeur sans problème. Mais l'aurait-elle menacé des pires atrocités, il n'aurait jamais pu se résoudre à lui faire du mal, ni même à la bousculer. En un sens, et peut-être précisément des suites de sa tendance bourrue, Emmett était délicat. Comme il avait conscience de son manque de maîtrise, il s'abstenait dès lors qu'il y avait danger, ou qu'une femme était impliquée. Même avec Rose, et même après tout ce temps, il ne se laissait jamais aller à 100%, il avait bien trop peur du résultat...
_ Emmett tu m'exaspères parfois tu sais ?
_ Parce que je te fais un compliment ? lança-t-il du ton le plus innocent du monde. Eh bien c'est bon à savoir, il ne faut pas être aimable avec toi sans quoi on t'exaspères... Non, mais c'est tout, je retiens, je retiens mon chou à la crème fouettée.
Prenant un ton théâtral et lyrique, il ajouta, à grand renfort de mimiques burlesques.
_ Plus jamais je ne laisserais ma sensibilité s'exprimer en ta présence, puisque tu n'as pas de coeur... Jamais plus je ne laisserais Emmett l'émotif ressortir, je le laisserais caché, sous la carapace, puisque c'est ce que tu veux...
Et pour finir en beauté, il fit mine s'effondrer en larmes, le visage replié dans son coude, dissimulant ainsi son rire.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Cullen

avatar

Look into my eyes.Tell me if I have a soul.

Féminin Nombre de messages : 438
» Mon âge : 19 ans ... ou plutot 108 :P


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre du Clan d'Olympic.
» Mon don: Voit l'avenir, subjectivement bien-sûr.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 02 Jan 2010, 04:20

Emmett rit légèrement, sans pour autant me répondre directement. Après ma deuxième piques il rompu tout de même son silence mal contenu.
_ Parce que je te fais un compliment ? S‘exclama-t-il , feignant l‘innocence d‘un agneau. Eh bien c'est bon à savoir, il ne faut pas être aimable avec toi sans quoi on t'exaspères... Non, mais c'est tout, je retiens, je retiens mon chou à la crème fouettée.
Mon chou à la crème fouettée?! J’étouffais un rire sarcastique, Emmett avait vraiment un cerveau farfelu, remplis de surprises et de coup d’éclat des plus étonnants. Il prit une pose théâtrale et mélodramatique, levant la tête vers le ciel d’un air de souverain.
_ Plus jamais je ne laisserais ma sensibilité s'exprimer en ta présence, puisque tu n'as pas de cœur... Jamais plus je ne laisserais Emmett l'émotif ressortir, je le laisserais caché, sous la carapace, puisque c'est ce que tu veux... Dit-il avec surcroit de mimiques inutiles mais drôle comme…Comme un chien qui fait du skateboard.
Là il fit semblant de pleurer, recroquevillé, son visage masqué par son coude. Je devinais son sourire caché.

Je ris un peu en lui donnant un coup du son coude. Cela faisait plusieurs mois que je n’avais parler à -presque- personne, mis part formule de politesse avec les Denali et quelques Cullen de tant à autres. La nuit je regardais la télévision, avec les autres Cullen, activités pour le moins étonnante vu le peu d’intéressement pour la télévision du temps où nous avions le cœur à faire autre chose. A part Emmett, qui lui avait toujours aimé la télé. Chaque nuit le même rituel, Rosalie et Emmett ensemble, Esmé et Carlisle côte à côte. Moi du côté d’Esmé, Jasper de l’autre. Comme si une immense frontière nous séparait. Frontière qui, cela dit, me semblait creusée par mon propre mari. Puis Edward, seul et éloigné, qui paraissait à peine se rendre compte de notre présence, bien qu’il respectait tout de même le rituel, certainement sensé nous rapprocher pendant cette période pour le moins trouble et obscure.
Souvent lorsque le matin allait arriver, les couples s’adonnaient un temps de tête à tête. Edward restait immobile, comme toujours, où s’éloignait pour l’être. Et tandis que je fermais les yeux, espérant une parole, un simple «il fait froid aujourd’hui» ou «T’as pas faim toi? Moi je meurs de soif!» m’aurait suffit, le simple son de sa voix, mais il s’enfuyait dés le départ du premier couple. Fuyant on ne sait où sans un mot, sans un regard. Même un regard méchant me réchaufferais le cœur, car lui au moins aurait une once de vie.
Je balayais ma morosité et revint à mes moutons, ou plutôt à mon ours.


-Au moins tu ne dépareillera pas avec le reste de la famille comme ça, on doit être si morbide que l’on pourrait tourné «la famille Adams devient les Cullen».
Dis-je en riant.


Nous serions seulement trois fois plus ennuyeux avec notre monotonie , et mille fois plus triste et mélancolique. Mais ça , je m’abstenais de le faire signaler.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Cullen

avatar


Masculin Nombre de messages : 486
» Mon âge : 20 ans / 90 ans
» Ma date de naissance : 16/11/1915


•• I am a supernatural creature
» Ma Race: Vampire
» Je suis: un membre de la Meute des Protecteurs.
» Mon don: Je n'en ai pas.

MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   Sam 02 Jan 2010, 11:44

La réponse d'Alice le laisse perplexe à dire vrai, parce qu'elle trahissait un mal-être qu'il ne supportait pas de sentir chez la jeune femme. Toute cette situation était bonnement intolérable. Un flot de colère se déversa dans ses veines et il hésita sur la marche à suivre. Alice n'avait pas nécessairement besoin qu'on lui parle de son homme en ce moment, mais peut-être que cela lui ferait du bien de lui crier dessus, en son absence.
Alice crier... Voilà bien un euphémisme, mais ça non plus il ne releva pas. Après tout, il y a aussi des désavantages à avoir l'ouïe fine... Bref Emmett tentait de se retenir. S'il était une chose que la vampire ne supportait pas c'était qu'on critique son homme, or c'était bien de cela qu'il s'agirait en disant combien Jasper se laissait aller à la lâcheté pour le coup.
Oh Emmett n'était pas un grand donneur de leçon, il formulait simplement ce qu'il pensait... Souvent quand il le pensait et comme il le pensait, ce qui causait parfois quelques incidents ! Mais ceci était une autre histoire. Oh et puis mince ! Si Emmett avait su garder son museau cousu, depuis le temps, ça se serait su !
_ Tu sais Alice, je lui dirais bien ma façon de penser à ton homme... Et à Edward, même si je ne sais pas encore comment m'occuper de son cas à celui-là.
Il sentit aussitôt le regard braqué sur lui mais ne stoppa pas.
_ Quoi ? Ok, il a fait une erreur, mais se fustigier en permanence comme ça ça ne sert pas à grand chose. Excuses-moi de le dire, mais c'est plus lâche que responsable, regarde dans que état il te met...
Oupss, pour la diplomatie c'était loupé ! Quelle surprise.
_ J'adore Jazz, attention, hein ? Mais je pense que son martyr a suffisamment duré !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Quelque part près de l'océan (pv Alice)   

Revenir en haut Aller en bas

Quelque part près de l'océan (pv Alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fascination - RPG™ ▬ Forum Fermé :: Archives & Corbeille :: ▬ Archives & Corbeille :: ▬ Corbeille-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit